14 Avril 2019

Sénégal: Temps de carême / En route vers pâques - La semaine sainte demarre lundi

Le carême 2019 tire à sa fin, marquant ainsi le début de la semaine sainte qui commerce avec la fête des Rameaux célébrée demain, dimanche 14 avril. Ainsi donc, les traditionnels rameaux bénis à cette circonstance, en mémoire des derniers moments du Christ sur terre, se sont des foulards qui seront sanctifiés par la bénédiction sacerdotale, comme l'a émis, il y a un an le Pape François. Une manière pour le souverain pontife de participer à la préservation de la nature en danger.

Ce dimanche 14 avril, l'Eglise catholique célèbre le 6ème dimanche de carême ou encore dimanche des Rameaux. Le dimanche des rameaux précède les Pâques et débute la semaine sainte. Il commémore l'entrée triomphale que fit Jésus à Jérusalem six jours avant la Pâques juive, soit quatre jours avant son arrestation et le début de la passion du Christ. Donc, la fête des rameaux inaugure la semaine sainte. Elle constitue un des temps forts de la vie religieuse, car elle permet aux fidèles de revivre les derniers moments de la vie du christ sur terre, qui part de son entrée triomphale à Jérusalem jusqu'à la crucifixion.

BENEDICTION DES RAMEAUX

Selon l'histoire de l'Eglise, la procession des rameaux est rapportée tout d'abord par Ethérie vers la fin du 5e siècle comme un rite hiérosolymitain. Dans l'ancien monde, les rameaux étaient seulement tenus de main lors de la lecture de l'évangile tandis qu'en Gaule, une bénédiction spéciale était donnée aux fidèles et non aux rameaux.

Ce n'est qu'au fil du temps que la procession s'est ajoutée en prenant une place prépondérante qui leur amena à la sanctification par bénédiction sacerdotale. Une fois la procession terminée, commence la «Messe de la passion», durant lequel les rameaux sont bénis. A la fin de la messe, les fidèles emmènent avec eux les rameaux. Lesquels seront brulés puis utilisés pour le mercredi des Cendres.

Il faut noter que durant la procession, les fidèles scandent "Hosanna". Un terme utilisé pour saluer l'entrée du Christ comme rapporté dans les évangiles. Il signifie en hébreux «sauve-nous maintenant» ou «sauve, nous t'en prions» et sera fréquemment utilisé dans la liturgie catholique, manifestant ainsi que la foi a pour finalité le salut des âmes.

Sénégal

CAN-2019 (Finale) Sénégal - Algérie (0-1) - Le rêve de tout un peuple se réalise

Le rêve de plus de 42 millions d'Algériens s'est réalisé vendredi soir, après la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.