15 Avril 2019

Togo: Renforcement de la sécurité aux frontières

Onze gardes-frontières viennent de bénéficier d'une formation en fraude documentaire dispensée par la conseillère sûreté-immigration de l'ambassade de France.

Ces militaires sont chargés de la surveillance des postes avec le Ghana et le Bénin.

La lutte contre la fraude documentaire s'est intensifiée ces derniers mois avec le soutien du SSI (Service de sécurité intérieure) et de la DCSD (Direction de la coopération de sécurité et de défense, ministère français des Affaires étrangères).

Cette formation s'est déroulée à Kara (nord), ce qui permet aux personnels d'éviter de se rendre dans la capitale, loin de leurs lieux d'affectation.

Le directeur de l'Immigration à la Direction générale de la Documentation nationale (DGDN), le commandant Djohena Simtaya, s'est félicité de cette coopération.

La fraude documentaire est un terme générique qui permet de désigner une fraude, une falsification d'un document.

Pour les gardes-frontières, la difficulté est de détecter les faux passeports, les faux visas ou des cartes d'identité contrefaites.

Togo

Le beau-frère de Faure Gnassingbé, Marcel De Souza est mort

« Quand il pleut à Cotonou, Lomé est mouillée », ainsi pourrait-on paraphraser… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.