Madagascar: Andry Rajoelina à Ambilobe - « Le TGV ne fait pas marche arrière »

Andry Rajpoelina a lui-même conduit la voiture sur une partie de la RN5A pour constater l'état déplorable de la route.

« Le TGV ne comporte pas de marche arrière ». C'est ce qu'a déclaré le président Andry Rajoelina samedi dernier lors de sa descente à Ambilobe. Une manière à lui de confirmer sa détermination à respecter son « Velirano » et à mettre en oeuvre tous les programmes d'envergure inscrits dans l'Initiative pour l'Émergence de Madagascar.

Une semaine après avoir donné le coup d'envoi de la construction de la voie rapide reliant le Port de Toamasina à la route nationale numéro 2, le Chef de l'Etat s'est rendu dans l'Ankarabe pour concrétiser un autre engagement qu'est la réhabilitation de la RN5A reliant Ambilobe - Vohémar. Un axe ayant toujours été connu sous l'appellation « La piste de l'enfer ». En effet, samedi dernier, le 13 du mois, l'ex-candidat « numéro 13 » a entamé les premiers coups de pelle des travaux de réhabilitation de la RN5A. Décidément, le chiffre 13 n'est pas anodin. Il est prémonitoire pour le leader du « Volomboasary ».

Accord cadre. Trois jours après la signature au Palais d'Etat d'Iavoloha, de l'Accord cadre relatif au financement à hauteur de 155 millions de dollars pour ce projet, les travaux vont commencer. « Cette fois-ci, ce ne sera plus une simple promesse comme ce fut toujours le cas lors des précédents régimes », a martelé le Chef de l'Etat. En effet, les engins sont déjà sur place. Le « Bye bye Godra » sera effectif d'ici deux ans. Les voyageurs pourront terminer en trois heures la route lamentable d'Ambilobe - Vohémar qu'on fait jusqu'ici en 24h. Dans son discours, le président Andry Rajoelina a riposté à ses détracteurs, et ce, pour la première fois depuis son accession à la tête du pays. « C'est cet Accord cadre qui marque le déblocage du financement des travaux. Les précédents régimes n'ont pas pu commencer les travaux car ils ne bénéficiaient pas de la confiance de la Communauté internationale et des bailleurs de fonds. Ils n'ont réussi à réaliser même un mètre de bitume », a-t-il déclaré. D'ailleurs, dans son discours, le Chargé d'affaires de l'Ambassade de Chine a salué l'efficacité et la rapidité d'Andry Rajoelina qui, en trois mois de régime, réussit déjà à mettre en oeuvre des projets structurants qui vont apporter un changement sur le plan économique et social, non seulement au niveau des régions concernées, mais aussi dans tout Madagascar. Les régions SAVA et DIANA ont particulièrement été gâtées. Pas plus tard que le 7 mars dernier, la Première Dame, Mialy Rajoelina a installé la première usine de transformation d'éthanol à Ambilobe. Ce district a également été la première ville à avoir été visitée par le Chef de l'Etat quelques jours seulement après son investiture, lors de l'épidémie de rougeole.

Réhabilitation de la RN5A. Selon le ministre de l'Aménagement du territoire, du Logement et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo, les travaux de construction de la route nationale RN5A durera 24 mois. 151 kilomètres de route seront entièrement bitumés. Le projet prévoit la construction de cinq nouveaux ponts au niveau de l'axe Ambilobe - Vohémar. Dix autres ponts déjà existants vont également être rénovés. Il convient de rappeler que la réhabilitation de la RN5A est le fruit d'un partenariat gagnant-gagnant entre le gouvernement malgache et le gouvernement chinois. C'est l'entreprise « China Road and Bridge Corporation » (CRBC) qui se chargera de la réalisation des travaux. Huit communes, à savoir, Marivorahona, Ambakirano, Betsiaka, Maromokotra, Daraina, Madirobe, Ampondra et Vohémar, et 1.700.000 personnes vont bénéficier des retombées économiques et sociales de ce projet.

Difficulté d'accès. Pour se mettre à la place de la population du Nord qui a vécu le calvaire de cette route pendant une trentaine d'années, et pour s'imprégner de la véritable difficulté d'accès, le président Andry Rajoelina a emprunté une partie de la route nationale RN5A en conduisant lui-même un véhicule. Le numéro Un d'Iavoloha a aussi survolé en hélicoptère la commune de Marivorahona où le pont est complètement ravagé suite à la montée des eaux. Le pont de Marivorahona sera remis à neuf incessamment. Les travaux vont débuter d'ici dix jours, a fait savoir Andry Rajoelina. Il a aussi annoncé la réhabilitation d'ici la fin d'année de la route reliant Ambanja - Ambilobe - Diégo. Mis à part les autorités locales, le roi de l'Antakarana ISSA Tsimiraho III a aussi assisté à la cérémonie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.