15 Avril 2019

Angola: Le pays défend une meilleure balance commerciale avec Cuba

Luanda — L'Angola plaide pour une coopération accrue avec Cuba, axée sur la diversification des exportations et le remplacement des importations, afin d'améliorer la balance commerciale entre les deux pays.

Cette position a été défendue par le ministre d'État et chef de la Maison Civile du président de la République, Frederico Cardoso, lors de la 14e réunion de la Commission intergouvernementale Angola-Cuba, qui se déroule à Luanda, la partie cubaine étant représentée par le vice-président du Conseil des ministres, Ricardo Cabrisas Ruiz.

À l'heure actuelle, la coopération entre les deux pays se limite à un certain nombre de domaines, principalement militaires, de défense, de sécurité, de santé, d'éducation, d'enseignement supérieur, de pétrole et d'industrie, sur la base d'un accord général de coopération signé en 1976.

Frederico Cardoso espère ainsi que les travaux de la 14e Commission intergouvernementale inaugureront une étape caractérisée par un contrôle plus efficace et plus cohérent de l'exécution physique et financière des accords et contrats signés.

Le responsable angolais a également défendu une méthodologie pratique et efficace pour corriger, dans les meilleurs délais, les éventuelles déviations et contraintes, afin de répondre aux attentes de qualité et de performance dans le travail de chaque partie.

À son avis, cela permettra de découvrir, grâce à la participation des deux parties, de nouvelles opportunités commerciales, dans lesquelles il est possible de coopérer avec réciprocité des avantages, à la satisfaction des gouvernements et des peuples respectifs.

En ce qui concerne l'Exécutif angolais, a-t-il assuré, Cuba peut compter sur son engagement permanent à consolider en permanence les relations traditionnelles d'amitié et de coopération et à les renforcer, capables de garantir un développement durable.

En réponse, le vice-président du Conseil des ministres de Cuba a indiqué que, en mettant à jour son modèle économique et social, son pays travaillait à la diversification des importations de biens et de services.

Dans ce contexte, Ricardo Cabrisas Ruiz a mis en exergue le secteur pharmaceutique, qui possède une nouvelle industrie de haute technologie et de compétitivité.

La deuxième figure de la hiérarchie du gouvernement cubain a également défendu un travail commun et systématique afin de renforcer la présence des sociétés angolaises opérant à Cuba dans des secteurs d'intérêt commun, dans le cadre des projections du développement économique et social à court terme, moyen et long termes.

Le dirigeant cubain a déclaré que Cuba souhaitait collaborer avec l'Angola dans les différents axes du Plan de développement national, notamment dans les domaines de l'éducation et de l'enseignement supérieur, du développement des ressources humaines, de la santé, de l'assistance et protection sociale, du logement et de la culture.

À cette occasion, Ricardo Cabrisas Ruiz a invité des hommes d'affaires angolais à participer à la 37e édition de la Foire internationale de La Havane en novembre.

Actuellement, 2 077 employés cubains fournissent des services en Angola dans un large éventail de domaines.

L'Angola et Cuba entretiennent des relations politico-diplomatiques historiques et de longue date.

Angola

Namacunde investit AKZ 87 millions dans la lutte contre la pauvreté

La municipalité de Namacunde, province de Cunene, a déjà investi 87 millions de Kwanzas sur les 300… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.