15 Avril 2019

Cameroun: Alias « Bona »

« Let go », le dernier single de la star de la musique urbaine camerounaise fait sensation.

Le nouvel album d'Hervé Nguebo confirme amplement la promesse du précédent. Des choix judicieux dans les arrangements, une prestation vocale plus que correcte, un jeu guitare dont la finesse va encore étonner plus d'un. « Multicolor » paru il y a peu, est le genre de disque devant lequel il est difficile de faire la fine bouche, tant les premières notes rassurent.

L'option est résolument acoustique. Une instrumentalisation épurée, où la guitare de ce jeune auteur-compositeur règne, relevée par un timbre vocal langoureux, et épaulée à l'occasion par un saxophone, des percussions bien ajustées, des claviers discrets, une kora ou le piano du très expérimenté Justin Bowen. 14 titres.

Des ballades tendance afro-jazz, une belle escapade dans le mbalax sénégalais (« Loba »), un zeste d'essewè... Nguebo se laisse un moment emporter par le tourbillon de la musique urbaine sur les titres « Ndola Mbalè », et « La go de ma life », mais ces chansons font un peu tache dans un album qui aurait pu s'écouter d'un trait. N'empêche, on n'en oublie pas le charme des autres, dont le très émouvant « Diba la bobé », ou « Ebango » qui plante si bien le décor en ouverture de l'album.

Pourtant, au bout de ces 14 titres sur lesquels on voit bien que l'artiste a mis beaucoup de soin, une gêne certaine s'empare du mélomane. Comme déjà sur le précédent opus « Confidences », Hervé Nguebo apparaît comme un grand fan de Richard Bona. Tout, dans le chant, les arrangements, est fait pour ressembler à celui qui est visiblement son inspirateur. Hervé Nguebo aime Bona, peut-être un peu trop. Et peut-être inconsciemment, il en devient une espèce de sosie du bassiste de renom.

Ce n'est pas forcément un avantage. C'est même une direction que l'intéressé n'a pas intérêt à continuer de suivre sans une sérieuse remise en question. Un : parce qu'il souffrira toujours de la comparaison. Et deux : parce qu'il a suffisamment démontré qu'il avait le talent pour se forger sa propre personnalité, trouver sa propre voie. A lui de voir...

Cameroun

Kondengui, le régisseur envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mrc

L'administration pénitentiaire envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mouvement pour la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.