Cote d'Ivoire: Promotion de la lecture - La bibliothèque du lycée de Dimbokro remise en état

Les responsables du lycée moderne de Dimbokro sont presque sans voix, tellement ils sont agréablement surpris par la spontanéité avec laquelle la Fondation d'Augustin a répondu à leur appel, en réhabilitant la bibliothèque de l'établissement.

L'acte de haute portée sociale que cette fondation vient de poser est salué par tous. La présence de plusieurs personnalités administratives, du monde éducatif et humanitaire, jeudi, à l'occasion de la remise des clés de cette bibliothèque réhabilitée et équipée par la Fondation d'Augustin, en témoigne.

Le ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement technique a apporté sa caution à travers le Service de la promotion de la lecture et des bibliothèques scolaires (Lp-Lbs) dirigé par Mme Lydie Brou Denise.

Le choix du lycée de Dimbokro par la Fondation d'Augustin n'est pas fortuit, si l'on s'en tient aux déclarations de la présidente de la Fondation donatrice, Sylvie Tanoh, accompagnée de son époux, le ministre Thierry Tanoh et de Laure Ayé Tanoh.

Il ressort que Feu le père du ministre Thierry Tanoh, Augustin Kouadio Tanoh, a été le premier proviseur noir de cet établissement de 1970 à 1972.

Il avait tant donné à cet établissement en si peu de temps que son nom est écrit en lettres d'or dans les annales du lycée. En posant un acte dans cet établissement par la Fondation qui porte son prénom, c'est une manière pour la communauté éducative de lui rendre un hommage mérité.

Pour la famille donatrice, le centre de documentation et d'information remis en état s'inscrit dans la prolongation de la vision du premier proviseur noir qui ne ménageait aucun effort pour mettre les élèves et les encadreurs dans un cadre propice à l'apprentissage et au travail bien fait. Il n'y a pas meilleur moyen que la bibliothèque, considérée comme un temple du savoir et d'approfondissement des connaissances.

Le ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement technique a bien compris la nécessité de promouvoir la lecture et les bibliothèques scolaires par la mise en place d'un service autonome dédié et dirigé par une passionnée de la lecture et des bibliothèques scolaires, Mme Lydie Brou Denise.

Voyant un déclin de la lecture à l'école (les élèves ne savent plus lire), Lydie Brou a pris son bâton de pèlerin pour sillonner lycées et collèges et susciter la mise en place ou la réhabilitation des bibliothèques scolaires, durant des années, avec des collègues proviseures.

L'appétit venant en mangeant, Mme Brou a créé l'Ong « 1 école, 1 bibliothèque » pour mieux poursuivre l'œuvre de promotion de la lecture en essayant de doter tous les établissements scolaires du pays d'une bibliothèque.

En lui confiant la direction d'un service dédié, la ministre Kandia Camara a joué la meilleure carte qui lui permettra d'atteindre cet objectif : inculquer le goût de la lecture aux élèves.

Le geste de la Fondation d'Augustin au lycée de Dimbokro ne vient qu'appuyer cette ambition de la ministre Kandia Camara et de sa collaboratrice Brou Lydie visant à réduire les lacunes en lecture constatées dans les établissements scolaires.

D'où les remerciements appuyés de la directrice du Service de la promotion de la lecture et des bibliothèques scolaires à la Fondation d'Augustin.

Elle a aussi exhorté les élèves et même les encadreurs à s'approprier cette bibliothèque, ce précieux outil de connaissance.

Saluant également ce geste, le sous-préfet de Dimbokro, Serges Zago, souhaite que la fréquentation de cette bibliothèque puisse impacter positivement les résultats scolaires des élèves.

Un vœu que partage Thierry Tanoh invitant la famille éducative du lycée à s'en approprier. Surtout que la Fondation portant le prénom de son père a beaucoup d'autres projets au profit du lycée, notamment la construction d'un terrain de sports doté de vestiaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.