Angola: L'UNITA encourage la lutte contre la corruption

Luanda — Le chef de l'UNITA, Isaias Samakuva, a encouragé lundi le gouvernement angolais à continuer de lutter contre la corruption et l?a prévenu des conséquences du chômage et de l'inflation.

S'exprimant devant la presse, après avoir été reçu en audience par le président de la République, João Lourenço, Isaías Samakuva a réaffirmé la nécessité pour le pays de lutter contre la corruption.

"L'UNITA a toujours parlé de la nécessité de lutter fermement contre la corruption et nous suivons de près le processus", a-t-il déclaré.

Le chef du plus grand parti d'opposition angolais estime qu'il faut renforcer ce qui a été fait en ce qui concerne le phénomène de "corruption". Il a toutefois ajouté que le processus devrait être amélioré.

"Malheureusement, les lois adoptées par l'Assemblée nationale n'ont pas répondu à ce que nous aimerions voir", a-t-il déploré à l'issue de l'audience, d'environ une heure et demie.

Selon le président de l'UNITA, le chômage augmente, le Kwanza perd sa valeur réelle par rapport à d'autres monnaies, ce qui est préoccupant pour la stabilité sociale des familles.

Funérailles de Jonas Savimbi

Un autre sujet abordé lors de l'entretien avec le Président João Lourenço concernait le processus d'enterrement de la dépouille de l'ancien leader de l'UNITA, Jonas Savimbi.

Selon Isaías Samakuva, son parti n'attend que les résultats des tests ADN effectués à l'étranger (Afrique du Sud et Portugal) pour enterrer la dépouille.

Les restes du leader fondateur de l'UNITA, Jonas Savimbi, tué au combat le 22 février 2002 dans la ville de Lucusse, dans la province de Moxico, ont été exhumés le 31 janvier au cimetière municipal de Luena afin de collecter des échantillons pour des tests ADN.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.