Burkina Faso: Protection du Faso Dan Fani par une firme chinoise - Le ministère du commerce dément et annonce sa labellisation prochaine

Par un communiqué, le ministère a démenti cette nouvelle. « Le ministère tient à rassurer l'opinion nationale et internationale que des recherches menées par ses services techniques à travers d'une part des bulletins officiels de la propriété industrielle (Bopi) de l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et d'autre part les bases de données mondiales sur les marques de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) où sont publiées les marques enregistrées respectivement dans l'espace OAPI et au niveau international n'indiquent aucune trace de protection de la marque Faso Dan Fani » peut on lire dans la note.

Et après d'autres investigations supplémentaires, le ministère a affirmé « qu'aucune marque concernant le Faso Dan Fani n'a fait l'objet de dépôt à l'OAPI à la date du 15 avril 2019. Par conséquent, aucune demande de titre relative au Faso Dan Fani provenant d'une firme asiatique n'a été reçue à l'OAPI ».

Saisissant l'occasion, le département que dirige Harouna Kaboré a par ailleurs annoncé la labellisation prochaine du Faso Dan Fani et de trois autres produits : le chapeau de Saponé, le beurre de Karité, et les produits de cuirs et peaux de Kaya.

En ce qui concerne le Faso Dan Fani, le communiqué précise que le processus de son labellisation sera terminé d'ici mai 2019 avec le dévoilement du logotype du label Faso Dan Fani le 30 avril prochain.

Mais en tout état de cause, le département en charge du commerce a laissé entendre que des instruments juridiques existent pour permettre au Burkina Faso de s'opposer éventuellement « à toute tentative d'appropriation illicite par toute tierce personne de la marque Faso Dan Fani ».

Notons que depuis janvier 2018, le pagne tissé Faso Dan Fani (FDF) est devenu le pagne officiel des grandes manifestations au Burkina Faso.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.