Burkina Faso: «l'UPC est très inquiète de la situation nationale»

communiqué de presse

Les membres du Secrétariat Exécutif National de l'Union pour le Progrès et le Changement (SEN/UPC) ont tenu leur première session ordinaire de l'année le vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Sous la présidence du Président du Bureau Exécutif National, Président du Parti, les membres ont principalement échangé autour de la situation nationale et de la vie du Parti.

Au titre de la situation nationale, les membres du SEN ont constaté la dégradation continue de la quiétude sociale, en dépit du changement de gouvernement.

En effet, les agressions terroristes se poursuivent, de même que les représailles ethniques, causant des centaines de morts et contraignant des milliers de citoyens à devenir réfugiés dans leur propre pays.

Tout en condamnant la gestion irresponsable de cette situation par le régime du MPP, les membres du SEN/UPC ont exhorté leur Président, Chef de file de l'Opposition, à faire inscrire ces préoccupations à l'ordre du jour du dialogue politique.

Au titre de la vie du parti, le Secrétaire général national a présenté l'état de renouvellement des structures du parti par province, l'état des cotisations mensuelles, les programmes annuels d'activités des Secrétariats nationaux, et un compte-rendu des tournées du Parti dans les provinces.

Les membres du Secrétariat Exécutif National ont apprécié positivement l'évolution du renouvellement des structures et ont exprimé leur satisfaction quant à la mobilisation des structures de base lors de ces tournées.

En divers, le Président du Parti a fait un compte-rendu de ses récents échanges avec le Premier Ministre et le Président du Faso.

La rencontre, qui a débuté à 15 heures 30 minutes, a pris fin aux environs de 18 heures 30 minutes.

Ouagadougou, le 15 avril 2019

Le Secrétariat national à l'Information

et à la Communication (SNIC)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.