16 Avril 2019

Madagascar: Ravinala Airports - Formation de haut niveau pour les forces de l'ordre et le CPC

Alors que les travaux ce construction du nouveau terminal international d'Ivato sont dans leur phase finale, les formations se poursuivent au niveau de Ravinala Airports. Actuellement ce sont les forces de l'ordre et du corps de protection civile qui suivent une formation intense et de qualité sur la simulation de neutralisation des engins explosifs improvisés (EEI)

Il s'agit d'une formation dispensée par deux experts démineurs de la sécurité civile française, et qui a débuté le 2 avril pour se terminer aujourd'hui. 20 Stagiaires en bénéficient, dont 4 gendarmes, 4 policiers et 10 sauveteurs du CPC et 2 cadres au sein de l'aéroport. Ils ne sont pas tous rattachés à l'aéroport, car certains proviennent de camps basés à Antananarivo.

Ce projet de Simulation de neutralisation des engins explosifs improvisés (EEI) a été proposé par le Chef de Projet de Coopération de Protection Civile (CPC) à Madagascar qui est Attaché de Sécurité Intérieur auprès de l'Ambassade de France. Il a fait l'objet de la validation du CAFSAL ou Comité aéroportuaire de Sûreté et de Facilitation. Le succès de son déploiement est le résultat de la collaboration fructueuse entre les entités impliquées dans la sûreté des aéroports, notamment Ravinala Airports, ACM, les forces de l'ordre et le CPC.

Un accord entre Ravinala Airports et le CPC a été signé dans le cadre des sauvetages et des alertes à la bombe. Cette formation pointue dispensée par des entités expertes fait partie notamment des missions du CPC. Réaliser ce type d'exercice est nécessaire pour la certification de l'aéroport et surtout pour les audits demandés par l'OACI. La sécurité aéroportuaire, indispensable dans l'attractivité d'un pays benchmark avec les mesures de sécurisation internationales et l'impact de la sécurité sur l'attractivité d'un aéroport ou le secteur du tourisme.

Madagascar

Manque de volonté politique dans la lutte contre la corruption

À Madagascar existe un manque de volonté politique pour lutter contre la corruption. C'est la conclusion… Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.