Gabon: Carmen Ndaot en séance de travail avec les acteurs de l'écosystème entrepreneurial et les banquiers

La ministre de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat national a initié une séance d'échanges avec l'ensemble des acteurs de l'écosystème entrepreneurial et les banquiers, ce vendredi 12 avril à Libreville. Ladite séance de travail était axée sur la présentation de Cyberschool-Entrepreneuriat (incubateur Ntic), un outil de réalisation du plan Business.

C'est l'Agence national de la promotion des investissements(Anpi) qui a servi de cadre pour la séance d'échanges entre Carmen Ndaot, Ministre gabonais en charge de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat national et l'ensemble des acteurs de l'écosystème entrepreneurial. Cette séance d'échanges, faut-il le souligner, s'inscrit dans le cadre de la mission d'élaboration et de mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière d'entrepreneuriat. Aussi, faut-il le signaler, la rencontre d'échanges avait pour objectif, de présenter Cyberschool-Entrepreneuriat (incubateur Ntic), un outil de réalisation du plan Business.

Devant plusieurs autres entrepreneurs, banquiers et autres personnalités, Simplice Mvé-Asseko a pu convaincre nombreux d'entre eux de l'importance de ce nouvel outil de réalisation du plan business. « C'est une application qui permet aux entrepreneurs gabonais d'automatiser et simplifier la réalisation d'un business plan économique et financier. Ainsi, cette application innovante et révolutionnaire simplifie la mise en place d'un business plan pour les porteurs de projets » explique-t-il dans son exposé.

Carmen Ndaot, Ministre gabonais en charge de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat national, aussi persuadée de la qualité de l'exposé et surtout de l'outil, invite les uns et les autres à se l'approprier. Pour elle, « Cet outil peut permettre les banquiers à mieux apprécier le risque, à avoir plus d'éléments pour accorder un crédit. Cet outil est aussi pour les incubateurs (ceux qui ont la charge d'accompagner les entrepreneurs), un outil important car il peut permettre à l'entrepreneur d'avoir une visibilité sur son modèle économique, sur la rentabilité de son activité. Mais tout cela dans un format très simple qui fait gagner du temps ».

Dans l'élan de son exposé, Simplice Mve-Asseko a expliqué qu'il voudrait donner, la possibilité aux porteurs de projets, de présenter de façon cohérente, scientifique et structurée, leurs différents projets. Aussi, voudrait-il permettre aux incubateurs et aux Banques d'avoir un réel suivi d'évaluations sur les évaluations sur les différentes opérations qui mènent les porteurs de projets de l'élaboration de leurs plans d'affaires jusqu'au lancement des activités.

Pour rappel, le projet de création d'un incubateur NTIC nait en 2010 lorsque son porteur n'est encore qu'élève ingénieur de l'EISTI. Ledit projet se concrétise en 2012 lorsqu'il est sacré lauréat du concours Entrepreneurs d'Afrique et finaliste du concours GSVC-ESSEC.En 2014, Simplice Mve Asseko se lance alors dans l'aventure en réalisant d'énormes travaux dans son future local et financé en fonds propres. La structure prend alors forme et l'inauguration officielle se fait en 2015 à Libreville. Cyberschool a depuis lors, incubé et formé plus de 700 personnes dans ses locaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.