16 Avril 2019

Togo: 6 ans déjà, élèves et étudiants s'en souviennent et formulent de nouvelles revendications

Il y a six ans les jeunes élèves Douti Sinalengué et Anselme Sinandaré mourraient dans des conditions mystérieuses, lors de manifestations de rue des élèves au Togo.

Dans foulée de la commémoration de ce tragique événement hier 15 Avril 2019, les élèves et étudiants réunis au sein de la SEET (Synergie des Élèves et Etudiants du Togo), au delà de l'hommage à ces deux jeunes gens tombés dans le cadre de la revendication du mieux-être du monde de l'éducation au Togo, constatent "avec amertume l'existence des zones d'ombre par rapport à ceux qui ont donné l'ordre pour cet acte criminel contre les enfants du peuple".

Ce qui d'après eux traduit "la volonté manifeste du gouvernement togolais de violer les droits de l'homme" et qui continue d'ailleurs avec " la répression sanglante des élevés et étudiants, l'interdiction de toute formes de manifestation sur les campus universitaires de Lomé et de Kara avec la mise en place des miliciens et le déploiement en grand nombre des policiers, gendarmes et militaires demeurent le sport favori des autorités universitaires du Togo".

Surfant sur cette commémoration, ils se réjouissent de ce que le rapport des Etats-Unis vienne "confirmer la situation des droits de l'homme au Togo". La SEET dit saluer ce rapport et se rassurer de ce que les autorités américaines sont au courant des violations des droits de l'homme au Togo.

Togo

Visite du ministre serbe des Affaires étrangères

Ivica Dačić, le chef de la diplomatie serbe, a rencontré samedi à Lomé son homologue togolais… Plus »

Copyright © 2019 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.