Maroc/Sénégal: CAN U17 - Les lionceaux demarrent par un nul

Le Sénégal a démarré la Coupe d'Afrique des nations U17 Tanzanie 2019 par un match nul face au Maroc, son premier adversaire de la poule B (1-1). Les Lionceaux ont dû s'arracher pour le point du match nul en fin de partie. A l'issue de cette journée, c'est le Cameroun qui prend la tête, après son succès obtenu d'entrée devant la Guinée.

Le Sénégal a entamé la Coupe d'Afrique des nations U17 Tanzanie 2019 par un match nul (1-1) face au Maroc, son premier adversaire de la poule B. Après une bonne entame, les Lionceaux ont vite laissé l'initiative du jeu aux Lionceaux de l'Atlas.

Au vu des nombreux assauts et les occasions nettes de scorer, il a fallu tout le talent du portier El Hadji Malick Guèye pour retarder l'échéance. Du moins jusqu'à la mi-temps sifflée sur le score de 0 à 0. Au retour des vestiaires, le Maroc va en effet mettre la pression et trouver vite la faille.

D'une demi-volée, Tawfik Bentayeb, réussit finalement à battre le portier sénégalais (47e min).Bousculés, les Lionceaux tentent de recoller au score. Les entrées de Birame Diaw et d'Aliou Baldé apportent plus d'allant dans le jeu des poulains de Malick Daff.

Le capitaine sénégalais Mouhamed Diaw, bon dribbleur, va forcer la décision et profiter de l'avantage laissé par l'arbitre pour glisser le ballon au nouveau rentrant Aliou Baldé.

Posté sur le côté gauche à l'entrée de la surface, le buteur des Lionceaux fait jouer sa vitesse pour battre d'un tir croisé Mourid, le portier marocain. Les Lionceaux arrachent le point du nul à la 88e minute de jeu (1-1).

Pour le compte de la deuxième journée de la poule B, le Sénégal affrontera jeudi prochain l'équipe de la Guinée qui a été battue, d'entrée de compétition, par le Cameroun (2-0). Les Lionceaux bouclent le premier tour samedi en faisant face au Cameroun, l'actuel leader de la poule.

MALICK DAFF, COACH DU SENEGAL « Le Maroc nous a causés de sérieux problèmes»

Le résultat nul (1-1), obtenu dans les derniers instants de la partie par le Sénégal face au Maroc, satisfait l'entraineur du Sénégal, Malick Daff qui avance que l'adversaire a empêché son équipe de développer son jeu.

"Le Maroc nous a causés de sérieux problèmes, tout au long de la partie en empêchant nos relances à partir de la défense", a expliqué Daff en conférence de presse.

"C'est une équipe qui a bien joué au ballon et l'ouverture du score était très logique", a indiqué le technicien sénégalais. "Heureusement que leurs attaquants ont manqué de lucidité sinon, on aurait pu encaisser un autre but", a-t-il reconnu, soulignant que les remplaçants ont réussi à trouver la solution.

Entré à la place de Boubacar Diallo à la 62-ème minute, Aliou Baldé a remis les pendules à l'heure (88e mn), à la grande joie du banc sénégalais. Du côté du Maroc, on ne semble pas frustré de ce partage des points si l'on en croit l'entraîneur Jamal Sellami.

"Je suis satisfait de mes joueurs qui ont fait un gros match et nous n'étions pas loin de la victoire", a-t-il dit soulignant qu'en face, il y avait une belle équipe du Sénégal.

"Elle n'a jamais lâché l'affaire", a-t-il ajouté, expliquant qu'avec les conditions de jeu rendues difficiles par la chaleur et l'humidité, il était facile de perdre sa sérénité. "Malheureusement, c'est ce qui est arrivé dans les derniers instants de la partie", a-t-il regretté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.