16 Avril 2019

Sénégal: Aménagement de la VDN - Un énorme gachis

Des travaux avaient été initiés en vue de rendre beaucoup plus attrayant la partie de la Voie de Dégagement Nord (Vdn) qui part de l'échangeur de la Fastef (ex-Ecole Normale Supérieur - Ens), jusqu'au pont de la foire.

Plusieurs années se sont écoulées maintenant, et à défaut d'avoir une zone embellie, on assiste à un spectacle désolant d'une place non entretenue, d'un projet non achevé et d'un financement à perte.

L e 14 décembre 2015, l'ancien ministre du Renouveau urbain, de l'Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr, au sortir d'une réunion sur la Matrice d'Actions Prioritaires (Map) 2016, avait annoncé le démarrage des travaux d'embellissement de la Voie de Dégagement Nord (Vdn).

Faisant partie d'un ensemble d'activités à mener dans le cadre du projet «Dakar, ville vertes», selon Diène Farba Sarr, ce programme était une initiative du chef de l'Etat, Macky Sall.

Tout en soulignant que son département a une mission d'aménagement, de planification, de construction, mais aussi, d'embellissement, Diène Farba Sarr avait déclaré que le projet d'embellissement de la Vdn avait pour objectif de faire des lieux les «Champs Elysées» de la capitale sénégalaise.

Des années se sont écoulées, depuis cet engagement, sans qu'une avancée significative ne soit notée. Aucune réalisation majeure n'y est faite afin que l'on puisse, à terme, espérer «égaler» la beauté de la mythique place parisienne. Hier, lundi 14 avril, dans la matinée, la Vdn était dans son ambiance habituelle.

Des courses de voitures interrompues, des marchands ambulants à la quête de profits faufilent entre des véhicules pris dans les pièges d'embouteillages, d'incessants mouvements de piétons... voilà le décor qui y sévissait. Les travaux de la construction d'autoponts à la cité Keur Gorgui et à Fenêtre Mermoz sont les seules nouveautés.

Il n'y a aucune trace d'équipes d'entretien des aménagements déjà réalisés, entre l'échangeur de la Faculté des Sciences et Techniques de l'Education et de la Formation (Fastef, ex-Ecole Normale Supérieur - Ens) et le pont de la foire de Dakar.

DU REVE DES «CHAMPS ELYSEES», AUX CHAMPS D'ORDURE, D'HERBES ET DE POUSSIERE

Bref, la Voie de Dégagement Nord, ou tout au moins ses parties de terre pleine qui sépare les deux routes (les sens aller et retour) sont dans une situation pitoyable.

Le béton, pardon les pierres blanches qui y étaient déversées sur le sol il y a de cela des années pour l'embellir se sont mélangés aux herbes sauvages (aujourd'hui sèches pour l'essentiel) qui poussent un peu partout sur les lieux.

Les arbres et fleurs aménagés comme décor souffrent d'un défaut d'entretien. En témoigne l'amas de poussière sur chacune des feuilles. Les cocotiers, quant à eux, ne sont pas bien arrosés. Conséquence, asséchés, ils peinent à se tenir debout.

Les grillages qui servent de clôture aux arbres sont devenus des réceptacles des déchets plastiques. A côté de la permanence du Parti Démocratique Sénégalais (Pds), des tas d'immondices ont commencé à se former.

Ce décor qui fait craindre le pire est aussi visible en face du Samu où le mélange d'ordures et de sable ne donne aucunement l'air d'une place qui a été aménagée.

Non loin de la station de la Sénégalaise des eaux, qui se trouve à hauteur du cimetière Saint-Lazare de Béthanie, une importante quantité de sable a englouti la zone aménagée.

En somme, des pierres qui donnaient à cet espace toute sa splendeur, parce que contrastant d'avec les couleurs noires que renvoient les chaussées faites de béton (noir) et goudron, et des arbres et fleurs aménagées, la Vdn n'offre aujourd'hui plus qu'un paysage désolant.

Nourrissant de plus en plus le sentiment d'énorme gâchis qui anime des usagers chaque fois qu'ils pensent aux efforts et investissements consentis, mais aussi et surtout à la volonté alors exprimée des autorités de doter Dakar de «Champs Elysées» bis.

Le 2 avril dernier, lors de son investiture pour son second mandat, le président de la République, Macky Sall, avait déclaré qu'il fera de l'amélioration du cadre de vie une de ses priorités pour ce quinquennat. Une ambition qui risque d'être irréaliste, si le défi de la maintenance et de l'achèvement des projets n'est pas relevé.

Sénégal

Les compagnies aériennes africaines plaident pour une collaboration renforcée en vue d'une croissance accélérée

Le Secrétaire général de l'Association des compagnies aériennes africaines (Afraa), estime… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.