Afrique de l'Ouest: Un moment historique pour la place financière togolaise

16 Avril 2019

Oragroup, banque panafricaine dont le siège est à Lomé, a débuté mardi sa cotation à la BRVM, la Bourse régionale des valeurs mobilières basée à Abidjan ; elle est l'institution commune aux 8 pays de l'UEMOA.

Cette cotation constitue la plus importante introduction à la BRVM depuis sa création en 1998.

Lors d'une cérémonie dans un grand hôtel de Lomé, le ministre de l'Economie et des Finances, Sani Yaya, a souligné le 'moment historique pour la place financière togolaise et l'ensemble de la sous-région'.

C'est en effet un signal fort adressé à l'ensemble des acteurs économiques de notre espace communautaire, à savoir les financiers, les investisseurs institutionnels et particuliers, les banquiers, et les chefs d'entreprises.

Le Togo accueille deux grands groupes bancaires panafricains, Orabank et Ecobank, mais également, la BOAD, la BIDC et la CICARE, notamment.

Pour M. Yaya, il est possible de financer le développement des pays de l'UEMOA par les voies du marché en faisant appel à l'épargne locale pour la transformer en levier d'accélération économique et de financement du secteur privé.

Le ministre a rappelé le souhait du président Faure Gnassingbé de faire de son pays une place financière de réputation internationale. Le Plan national de développement (PND) est à la fois une feuille de route et un nouveau référentiel en matière de développement.

'Pour y parvenir et amener la croissance du pays à 7,6 % en 2022, le Togo a besoin de banques engagées, réactives et de proximité, présentes sur la durée, et qui savent proposer les outils d'épargne et de financement qui répondent vraiment aux besoins des acteurs économiques que sont les entreprises, les particuliers, et la puissance publique', a déclaré M. Yaya.

La cérémonie s'est déroulée en présence de Vincent Le Guennou, président du conseil d'administration d'Oragroup, de Binta Touré Ndoye, la directrice générale, et de Edoh Kossi Amenounvé, directeur général de la BRVM.

'La confiance du marché confirme la solidité de notre modèle et le potentiel de croissance de notre Groupe.

Oragroup entend utiliser ces nouvelles marges de manœuvre pour investir dans l'extension de son réseau et des services à la clientèle, essentiellement les particuliers et les PME', a indiqué Binta Touré Ndoye.

L' augmentation du capital va notamment permettre de procéder à des investissements dans la banque digitale, saisir les opportunités de croissance dans les pays d'Afrique Centrale, accroître la notoriété du Groupe auprès de la communauté financière et du grand public, et renforcer les fonds propres de certaines filiales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.