16 Avril 2019

Cameroun: 47e fête de l'Unité nationale - 3 350 personnes à distinguer

C'est ce qui ressort de la réunion des Conseils des Ordres nationaux qui s'est ouverte hier au Palais de l'Unité sous la présidence du Grand chancelier, Peter Mafany Musonge.

Le 20 mai prochain, le Cameroun va célébrer le 47e anniversaire de l'avènement de l'Etat unitaire. C'est dans le cadre des préparatifs de cet événement que s'est ouverte hier au Palais de l'Unité, la réunion des Conseils des Ordres nationaux. Jusqu'à demain, les membres des différents conseils vont plancher sur environ 10 000 dossiers reçus pour en sélectionner au final 3 350 à soumettre à la sanction du président de la République, Grand maître des Ordres nationaux.

En ouvrant les travaux, le Grand chancelier des Ordres nationaux, Peter Mafany Musonge s'est voulu clair à l'endroit des différents membres : « Il faudra plus que par le passé, faire preuve de toute l'objectivité né cessaire pour ne retenir que les candidats qui, sur le plan intérieur et hors de nos frontières, contribuent à donner de notre pays, l'image d'un Cameroun fier et d'une Nation unie et prête à faire face à tous les défis ».

Au rang de ces défis, il n'a pas manqué de mentionner ceux qui sont imposés à notre pays « dans la partie septentrionale, à la frontière Est et dans les deux régions du Sud-Ouest et du NordOuest ». Occasion pour lui de réitérer le soutien des membres des différents Conseils « au chef de l'Etat et à nos forces de défense et de sécurité, dans leur engagement à défendre l'intégrité du territoire national ».

De même qu'il a exprimé la solidarité des Conseils des Ordres nationaux aux populations victimes des exactions et des atrocités perpétrées par des bandes armées dans les régions sus-citées. En terminant son propos, Peter Mafany Musonge a rappelé aux membres des Conseils des Ordres nationaux, le caractère confidentiel des résultats des travaux « qui ne sauraient être rendus publics avant leur sanction finale par le chef de l'Etat ».

Il convient de souligner que la session 2019 des Conseils des Ordres nationaux se tient dans un contexte particulier. Ces travaux s'ouvrent en effet quelques jours seulement après l'adoption par le Parlement de la loi portant régime des Ordres nationaux.

Ce texte n'ayant pas encore été promulguée par le président de la République, le Grand chancelier des Ordres nationaux a indiqué que les travaux vont se tenir sur la base de l'Ordonnance du 30 novembre 1972 portant réorganisation des Ordres nationaux et de la Grande chancellerie. Les travaux prennent fin demain.

Cameroun

Assemblées annuelles de la BAD - La volonté d'intégration réaffirmée

Les travaux ouverts le 11 juin dernier à Malabo se sont achevés vendredi dernier sur une convergence de… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.