Gabon: Le pays célèbre les journées internationale et nationale de la femme gabonaise

La célébration des Journées internationales et nationales de la Femme s'est ouverte ce mardi 16 avril 2019 à Libreville en présence du Premier ministre Julien Nkoghé-Békalé et d'autres membres du gouvernement gabonais.

Estelle Ondo, en sa qualité de ministre en charge de la Promotion de la Femme et du Genre, a solennellement remercié et salué le Système des Nations-Unies, notamment Le Fonds des Nations unies pour la population(UNFPA) pour son appui inestimable dans l'élaboration de la présente Revue Triennale du Plan Décennal pour l'autonomisation de la Femme gabonaise 2015-2025.

Nombreuses étaient ces femmes gabonaises à l'ouverture des journées internationale et nationale qui leur sont dédiées ce 16 avril 2019 à Arambo (Libreville). Dans son discours de circonstance, la ministre en charge de la Promotion de la Femme et du Genre, Estelle Ondo a non seulement remercié les Systèmes des Nations-Unies, mais salué l'appui inestimable du Fonds des Nations unies pour la population(UNFPA), dans le cadre de l'élaboration de la présente Revue Triennale du Plan Décennal pour l'autonomisation de la Femme gabonaise 2015-2025.Ce rapport .pour la ministre, matérialise la politique gouvernementale pour l'amélioration du statut des femmes et des jeunes filles gabonaises sur les plans juridique, économique, social et politique.

Poursuivant ses propos,la ministre de la Famille, de la Décennie de la Femme et de l'Egalité des chances a rappelé que la célébration des journées réservées à la femme constitue des opportunités pour le département dont elle a la charge, de mener des actions de sensibilisation et d'information, en vue d'impliquer un grand nombre de femmes dans le processus de développement durable, conformément aux recommandations du Président de la République, Chef de L'Etat, Ali Bongo Ondimba.

Pour Estelle Ondo,c'est aussi l'occasion pour le Gouvernement d'honorer la femme gabonaise quelle que soit sa situation sociale, son statut, à travers des activités qui prennent en compte les défis et les contraintes qu'elle rencontre. Aussi bien au Gabon qu'à l'échelle mondiale.Elle fait remarquer que les femmes et les filles n'ont pas encore accédé à l'égalité à laquelle elles aspirent. Elle fait aussi observer qu' à l'échelle mondiale, les violences faites aux femmes se sont accrues, malgré tous les instruments disponibles pour lutter contre ce fléau.

Pour la petite histoire ,"La Journée Internationale de la femme a été instaurée par les Nations-Unies pour donner un sens à la protestation des femmes qui revendiquaient l'amélioration de leurs conditions de travail et de leurs droits fondamentaux le 08 mars 1857. Quant à la Journée Nationale de la Femme, célébrée le 17 avril de chaque année depuis son institutionnalisation en 1998, elle a pour objectif de promouvoir les droits socio-économiques de la femme".

En ce qui concerne la violence à l'égard des filles et des femmes, qui a tendance à s'accroitre, les femmes,par la voix d'Estelle Ondo,louent la forte implication de la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba qui les accompagne non seulement pour ces journées, mais aussi dans leur action gouvernementale à ce sujet et au quotidien, à travers les actions qu'elle mène au sein de sa Fondation en faveur de toutes les femmes en détresse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.