Angola: Nécessité de renforcer la coopération judiciaire entre le pays et le Portugal

Luanda — La ministre portugaise de la Justice, Francisca Van-Dúnem a plaidé pour la nécessité de donner une impulsion nouvelle à la coopération entre son pays et l'Angola.

Les deux pays ont toujours coopéré étroitement, indépendamment de l'existence ou non du protocole en matière judiciaire, aussi bien au niveau des bureaux des procureurs-généraux, que celui des écoles de formation, a-t-elle ajouté.

La ministre, qui a débarqué ce mardi à Luanda, pour une visite de travail de quatre jours, a dit que son déplacement en Angola visait à améliorer la coopération dans divers secteurs, notamment dans les Registres et les Notariats, qui requièrent une "vie nouvelle", particulièrement en matière de technologie, soit des circuits internes liés à ces services, aux réseaux et systèmes de traitement électronique.

Dans le domaine d'investigation criminelle, la Police judiciaire portugaise a toujours coopéré avec son homologue angolais, et cette collaboration allait se poursuivre, a-t-elle expliqué dans une interview au quotidien "Jornal de Angola", édition du 16 avril 2019.

Enfin, interrogée sur les capitaux angolais déposés illicitement au Portugal, la ministre a dit que Lisbonne était disposée à collaborer avec Luanda pour la restitution de ces fortunes, dans le cadre de l'Accord de coopération juridique et judiciaire entre l'Angola et le Portugal et la Convention d'Assistance judiciaire mutuelle, dans le cadre de la Communauté des Pays lusophones (CPLP).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.