16 Avril 2019

Angola: La ministre portugaise de la Justice reconnaît les progrès accomplis dans le casier judiciaire

Luanda — La ministre portugaise de la Justice, Francisca Van-Dúnem, a admis mardi à Luanda (16) que des progrès avaient été accomplis dans les domaines des casiers judiciaires et de l'enregistrement civil, ainsi que la concrétisation des points établis dans les protocoles existants entre l?Angola et le Portugal.

Francisca Van-Dúnem effectue une visite en Angola pour mettre en œuvre un programme visant à améliorer la coopération bilatérale dans différents segments, notamment les registres et les notaires, qui nécessitent une nouvelle approche, notamment dans le domaine technologique (circuits internes liés à ces services, réseaux et systèmes de traitement électronique).

La gouvernante portugaise a souligné que les visites effectuées dans les services d'enquête civile et pénale montraient qu'il existait des projets intéressants en cours qui, avec une meilleure technologie, pourraient les rendre opérationnels.

Il a ajouté qu'au cours de cette visite, des échéances seraient établies "car il existe plusieurs accords entre le Portugal et l'Angola sur les questions les plus diverses et que cette visite, dans le domaine de la justice, vise à améliorer les relations dans le domaine des greffes et des notaires", secteurs où des protocoles de travail existent déjà.

Francisca Van-Dúnem, qui est arrivée ce mardi à Luanda, pour une visite de travail de quatre jours, a été reçue par son homologue angolais, Francisco Queiroz, et s'est rendue dans le secteur de l'identification civile et criminelle.

Angola

Le niveau de production de pétrole pourrait être maintenu jusqu'en 2025

L'Agence nationale du pétrole et du gaz (ANPG) prévoit une production de pétrole d'environ 3… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.