16 Avril 2019

Congo-Kinshasa: FCC-CACH - La ligue des Jeunes de l'UDPS exige la rupture !

Se référant aux résultats de l'élection des Gouverneurs, les jeunes de l'Udps accusent le FCC de n'avoir pas joué franc jeu avec CACH, la plateforme-sœur qui a pourtant accepté de faire équipe avec cette ancienne vague qui a dirigé le pays sous le long règne de Joseph Kabila.

Le torchon brûle sans nul doute entre les deux camps politiques au point que la jeunesse de l'Udps appelle carrément le nouveau Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, à couper le pont de son mariage avec Kabila et ses lieutenants. Tout en appelant le Chef de l'Etat à consacrer des efforts pour le bon fonctionnement de l'appareil judiciaire congolais qui constitue l'une des voies menant au déboulonnage de la corruption et d'autres antivaleurs polluant l'arène politique congolaise, cette jeunesse en appelle à la cessation nette de la coalition FCC-CACH.

Union pour la démocratie et le progrès social

Ligue des jeunes UDPS

Déclaration politique du 12 avril

Le CACH et le FCC ont mené depuis quelques temps des pourparlers d'harmonisation des vues de mise en place d'une gestion coalisée des institutions.

Mais, à ce jour, nous constatons avec indignation une mauvaise volonté affichée par le camp de l'ancien régime. En effet, les résultats des élections des bureaux des Assemblées Provinciales, des Sénateurs et des Gouverneurs des Provinces prouvent suffisamment le non-respect du jeu d'alliance par le FCC.

Par ailleurs, les négociations entamées récemment pour la formation du gouvernement ont-elles aussi échoué.

A l'issue de la réunion extraordinaire de la Ligue des jeunes tenue hier 11 avril 2019, le Bureau a jugé opportun et nécessaire de fixer l'opinion nationale et internationale sur les questions de l'heure. Et en conséquence, elle déclare ce qui suit :

CONCERNANT LE COMMUNIQUE DU FCC DU LUNDI 8/4/2019

La Ligue des jeunes de l'UDPS condamne avec fermeté les propos discourtois tenus dans le dit communiqué à l'endroit du Chef de l'Etat S.E Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Elle met en garde les signataires de ce communiqué qui, en 18 ans de leur gestion à la tête du pays, n'ont semé que désolation et malheur. En cas de récidive, la jeunesse de l'UDPS ensemble avec la jeunesse du Congo prendront des dispositions qui s'imposent.

LA CESSATION DES CONTACTS ET NEGOCIATIONS AVEC LE FCC

Car n'ayant abouti à aucun résultat satisfaisant :

QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO s'inscrive dans la logique d'une cohabitation et nomme en effet, sans tarder, le formateur du Gouvernement ;

LE PRESIDENT a. i DU PARTI est invité en toute urgence à mobiliser les organes du parti, les combattants, ainsi que les Forces sociopolitiques engagées aux côtés de l'UDPS en vue de les placer en ordre de bataille pour le déboulonnage du système décrié ;

A LA JEUNESSE DE L'UDPS en particulier et A LA JEUNESSE CONGOLAISE EN GENERAL de se mobiliser et demeurer derrière le Chef de l'Etat afin de l'accompagner dans la réussite de la mission lui confiée par le peuple Congolais ;

LES JEUNES DE L'UDPS exigent que le Chef de l'Etat garant du bon fonctionnement des institutions, consacre beaucoup d'efforts au bon fonctionnement de l'appareil judiciaire congolais qui constitue l'une des voies pour parvenir à déboulonner la corruption ainsi que d'autres antivaleurs.

Fait à Kinshasa, le 12 avril 2019

BUNKULU ZOLA YVES

Président Nationale de la LJUDPS

Congo-Kinshasa

La DGM lance une opération de contrôle des étrangers

Combien d'étrangers y-a-t-il en RDC ? Quelles sont leurs activités réelles ? Combien parmi eux sont… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.