16 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Pourparlers FCC - CACH - Les Kinois s'interrogent sur le Gouvernement à venir !

Le 24 avril 2019, jour pour jour depuis son investiture, le Président Félix Tshisekedi totalisera 3 mois sans pourtant former le nouveau gouvernement. Les kinois s'interrogent à ce sujet et veulent savoir ce qui bloque le nouveau Président pour mettre sa machine gouvernementale en marche et se débarrasser ainsi de l'ancien régime qui semble n'être pas du goût de certains kinois pour la gestion de leur quotidien et, qu'ils jugeraient être à la base de l'effondrement de la République Démocratique du Congo sur tous les plans. Qu'à cela ne tienne, aux dernières nouvelles, l'on apprend que le FCC aurait déjà remis sa liste de membres du nouveau Gouvernement au Président de la République mais, on ne sait pas ce qui retarde sa publication.

Le Président Félix Tshisekedi va totaliser 3 mois le 24 avril 2019 à la tête du pays. Mais, jusqu'à présent, il n'a pas encore mis en place son propre gouvernement. Les spéculations de genre vont bon train, de bonne comme de mauvaise langue. Quelques kinois interrogés se demandent sur les raisons du retardement des choses. Quand bien même le bureau définitif de l'Assemblée Nationale est en négociation au Palais du Peuple, ces kinois veulent voir les signaux clairs de la part du numéro 1 de l'exécutif congolais allant dans le sens de la formation du gouvernement de la coalition FCC-CACH sous la signature de FATSHI. Certains imputent le blocage aux zones d'ombre qui planeraient sur l'Accord de gouvernance entre CACH et FCC, et que le FCC imposerait sur la liste des ministrables des figures redoutées par la population pour leur gestion qui a laissé les cicatrices indélébiles sur le social du Congolais. Dans ces conditions, pensent certains, ils ne voient pas comment le Président FATSHI peut se tirer de l'engrainage du FCC qui regorge en son sein des calibres de la politique congolaise, décidé de protéger leur pouvoir à tout prix.

C'est la raison pour laquelle disent certains kinois, le FCC met le Président Tshisekedi devant un fait accompli et un embarra de choix.

Somme toute, pour la plupart de kinois qui ont accepté de donner leur voix lors de cette ronde, le gouvernement à venir ne doit reprendre aucun visage du défunt régime.

Du sang neuf attendu.

Congo-Kinshasa

L'opposant Moïse Katumlbi est de retour à Lubumbashi

L'opposant Moïse Katumbi est de retour en RDC, trois ans après son exil pour la Belgique. Il est… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.