16 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Revendications sociales - Les agents de l'ex-ONPT témoignent leur reconnaissance au Sénat

Au cours d'un échange avec le président du Sénat, Pierre Ngolo, le 16 avril à Brazzaville, le collectif des travailleurs de l'ex-Office national des postes et télécommunications (ONPT) a exprimé sa gratitude à la chambre haute du parlement, après le paiement de la créance de la télé mutuelle, l'un des deux points contenus dans sa requête de novembre 2018.

Le responsable de la délégation du collectif, Gilbert Edoli, a indiqué à la presse au terme de l'audience avec Pierre Ngolo:« Nous sommes venus exprimer toute notre reconnaissance vis-à-vis du président du Sénat. Vous vous rappelez qu'en novembre 2018, quand le président du Sénat nous avait reçus, nous avions posé deux revendications. Aujourd'hui, il y a une qui a été résolue, c'est le paiement de la créance de la télé mutuelle, il reste une autre, la prise en charge des pensions des travailleurs de l'ex-ONPT » .

Gilbert Edoli a ajouté: « Nous sommes venus rappeler cela au président du Sénat qui nous a demandé de prendre patience et que d'ici là, la situation sera résolue. Le président du Sénat n'a pas fixé de date ni de délai. Il nous a dit de prendre un peu de patience mais les ex-travailleurs sont impatients parce qu'ils s'attendaient à percevoir leurs pensions de retraite au premier trimestre 2019. C'est vrai que c'est depuis dix ans qu'ils attendent ces pensions mais nous pensons que nous sommes au bout du tunnel ».

Congo-Brazzaville

Aménagement du territoire - Des missions déployées sur le terrain pour la collecte des données

Des équipes composées d'experts du ministère de tutelle et des firmes Studi et Idea Consult sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.