16 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Fatshi à Beni - La paix et la fin d'Ebola

Peu après son arrivée à Beni par avion, en provenance de Goma, hier mardi 16 avril 2019, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, accueilli par une foule difficile à évaluer, a été contraint à un exercice qu'il a déjà eu à expérimenter lors de ses rentrées triomphales à Kinshasa ainsi que lors de la dernière campagne électorale : la marche à pieds.

D'où, sans se faire prier, il a pris un indescriptible bain de foule à pieds, de l'aéroport jusqu'à la mairie de cette ville, où était prévu un grand meeting, en transitant par le rond point du 30 juin et la place Riviera. Son parcours était parsemé de calicots reprenant un message bien particulier, rédigé en swahili : « Baba, utusamehe » (Père, pardonne-nous).

On rappelle qu'en décembre 2018, sur intoxication de certaines officines politiques, de jeunes de Beni avaient sérieusement perturbé sa campagne électorale pour la présidentielle, l'empêchant même de se rendre à Butembo. S'arrêtant devant plusieurs de ces calicots et devisant avec la foule, le Chef de l'Etat a rassuré les uns et les autres sur ce qui lui tient le plus à cœur, à savoir le retour de la paix durable dans cette partie de la République.

Lors de son meeting devant la mairie de Beni, en présence d'une nombreuse foule composée des personnes de tous les âges, il a encore répété le but de sa mission au Nord-Kivu, à savoir la recherche des voies et moyens pour éradiquer définitivement les forces négatives internes et externes, avec au premier plan les rebelles ougandais ADF, et ainsi mettre un terme à l'insécurité. C'est dans la foulée qu'il a invité tout le monde à oublier les incidents de la campagne électorale et à regarder dans la même direction, pour la reconstruction du pays.

S'agissant de l'insécurité, des moyens conséquents vont être mis à la disposition des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) en vue de la traque des groupes armés qui continuent de semer la mort et la désolation à l'Est du pays. Tout en saluant les sacrifices consentis par les compatriotes sous le drapeau dans la chasse aux forces négatives, il a confirmé la décision du Conseil Supérieur de la Défense relative à la nécessité de permutation des officiers et hommes de troupes, dans le but d'insuffler un sang nouveau au front militaire.

Le Chef de l'Etat a également mis en garde quiconque, civil ou militaire, serait mêlé à une action d'appui aux forces négatives car l'heure est désormais à la tolérance zéro.

Félix Antoine Tshisekedi leur a aussi fait part de ses récents contacts avec ses collègues des Etats voisins de la RDC, particulièrement le Rwanda et l'Ouganda, pour une volonté commune de restauration de la paix durable dans la sous-région des Grands Lacs. Sa main reste tendue en direction des groupes armés internes et externes prêts à déposer les armes. Bref, les forces négatives sont à priori appelées à renoncer pacifiquement aux actions militaires de déstabilisation de l'Est du pays.

Comme il l'avait déjà martelé lors de son meeting de campagne à Beni, en décembre 2018, le Chef de l'Etat a réitéré son engagement à ne ménager aucun effort pour que la paix et tranquillité reviennent à Beni ainsi que dans d'autres contrées du Nord-Kivu.

Changeant de registre, il a partagé le souci des populations de Beni, Butembo et de toutes les localités touchées par Ebola de voir cette épidémie quitter le territoire congolais. En plus de la détermination du gouvernement à mettre en œuvre les moyens financiers et logistiques nécessaires à la lutte contre Ebola, le Chef de l'Etat a rappelé à tous la stricte observance des règles d'hygiène et de prévention prescrite par les équipes d'intervention sur le terrain.

Prêchant par l'exemple, il n'a pas hésité, à sa descente d'avion, de se laver les mains avec du savon dans un bassin d'eau apprêté pour la circonstance.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.