Sénégal: Affaire Vol retardé de la compagnie Air Sénégal - Rixe et tohu bohu à bord de l'avion

Confidentiel Afrique annonçait dans son édition électronique de cet après midi, le retard du Vol HC 0404 de la compagnie Air Sénégal en partance pour Dakar et la grosse pagaille qui s'en suit.

En plus de la galère des passagers qui n'ont pas fini de ronger leurs freins, voilà que le manitou français, ami des autorités sénégalaises, Philippe BOHN, à défaut de carburer à bord d'un des appareils de la compagnie d'Air Sénégal, vient de s'attacher les services en leasing d'un appareil battant pavillon portugais pour transporter les passagers du Vol HC0404.

Lassés d'attendre dans le hall de l'aéroport Roissy Charles DeGaulle, sans aucune information, voilà que les passagers ont été contraints d'embarquer dans un appareil immatriculé au Portugal. Incapable de faire décoller l'appareil Air Sénégal, Philippe BONH fait voyager ces centaines de passagers à la grande sauvette à bord d'un appareil portugais.

Aucune information n'a été livrée pour l'instant aux passagers sur l'heure du décollage du Vol Paris-Dakar. Après un premier report, l'appareil n'a pas toujours décollé. Il fait minuit à Paris.

Excédés, certains passagers ont exigé des explications aux membres de l'équipage. Rixe et tohu bohu rythment les minutes » épouvantables » de ces centaines de passagers désabusés et qui n'en peuvent plus. Comme du bétail parqué, les passagers ont reçu 15 euros chacun pour se restaurer. Quel enfer ? Confidentiel Afrique suit cette affaire de très près et reviendra plus en détails au cours de la nuit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.