Burkina Faso: Somahila Sawadogo - «Ce n'est pas un acharnement contre un client»

La direction générale de International Busines Bank (IB Bank) a fait une mise au point, le lundi 15 avril 2019 à Ouagadougou, concernant la sortie médiatique du directeur général de la société immobilière, Abdoul Services international, Abdoul Ouédraogo, sur une supposée saisine de ses biens.

A la suite de la déclaration faisant état d'un harcèlement et d'une saisine de biens par International Busines Bank (IB Bank) du directeur général de la société immobilière Abdoul Services international, Abdoul Ouédraogo, les responsables de la structure ont réagi lors d'une conférence de presse, le lundi 15 avril 2019 à Ouagadougou.

Pour les banquiers, c'est regrettable qu'un problème résolu soit porté sur la place publique. En effet, le Directeur général adjoint (DGA) de IB Bank, Somahila Sawadogo, a indiqué que lors du rachat des actions de la Banque de l'habitat (BHBF) devenue IB Bank, les nouveaux propriétaires de l'institution financière ont fait l'état des lieux des créances et demandé aux principaux débiteurs de prendre des dispositions pour honorer leurs engagements dans les délais contractuels.

C'est ainsi que les administrateurs ont constaté l'énormité du montant dû par la société Abdoul Services. Et pendant que la banque s'activait à entrer dans ses fonds, explique les conférenciers, elle s'est rendue compte que son créancier a ouvert des comptes parallèles dans d'autres banques.

Alors qu'il avait plaidé auprès de la banque pour obtenir un rééchelonnement de son crédit et ce, avant même que la BHBF ne devienne IB Bank. «Nous avons eu à le rappeler qu'on ne farotte pas avec l'argent prêté par des banques», a prévenu Somahila Sawadogo.

Qu'à cela ne tienne, le DGA et ses collaborateurs disent avoir attendu jusqu'à la date butoir (juillet 2018) pour exiger le remboursement.

«La banque n'a jamais été guidée par le désir de déposséder Abdoul Services de son patrimoine. Mais notre banque a un visage humain, social et soucieux de la santé financière de ses clients», a-t-il dit.

A la question de savoir quel est l'état actuel des relations entre Abdoul Services et la banque, le DGA affirme qu'il n'y a aucun problème, et que les comptes de M. Ouédraogo sont encore actifs. Avez-vous saisi les biens de la société Abdoul Services ?

A cette question des journalistes, les responsables d'IB Bank ont répondu par la négative. «Aucun bien n'a été saisi. C'est le client lui-même qui nous a apporté les biens nécessaires à l'apurement de son crédit. Aucun compte n'a été gelé.

Certes, le retard dans le remboursement crée souvent le déclassement du compte, mais pas de gel», a précisé M. Sawadogo.

Selon lui, à ce jour tout est entré dans l'ordre, la totalité du crédit, soit plus de 5 milliards de francs CFA a été remboursée créant ainsi des conditions idéales pour une relation de banque à client.

Le DGA a précisé que le différend opposant la société immobilière à IB Bank n'est ni un problème de personne, ni un règlement de comptes encore moins un acharnement contre un client.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.