17 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Crispations autour des candidatures à l'élection gouvernorale du Sankuru

Liesse à Lusambo, le chef-lieu. Colère à Lodja, fief de Lambert Mende. La population du Sankuru a réagi différemment au report de l'élection de son gouverneur. L'affaire Mukumadi, ce candidat qui veut affronter Lambert Mende dans la course pour le gouvernorat, a révélé la cohabitation difficile des leaders du Sankuru, qui va au-delà des différences géographiques.

Du côté de Lambert Mende, on accuse « certains milieux d'avoir tout préparé pour empêcher le ministre sortant de la Communication de devenir gouverneur de sa province ».

Dans Le Maximum, journal qui appartient à l'ancien porte-parole, trois personnalités du FCC sont mises en cause : Léonard She Okitundu, Basile Olongo et Jean-Charles Okoto. Okoto qui, lui, a été élu député national dans la même circonscription que Mende. A cette liste s'ajoute Mgr Nicolas Djomo, l'évêque catholique de Tshumbe. Pour le groupe de Lambert Mende, ces personnalités sont derrière la candidature de l'indépendant Jean Stéphane Mukumadi.

De leur côté, ceux-ci et bien d'autres suspectent Lambert Mende d'avoir manœuvré pour que Mukumadi soit écarté de la course. Pour le sénateur Raymond Omba, « rester dans la logique d'un seul candidat gouverneur est une entrave à la démocratie ». Comme cet ancien chef des renseignements sous Mobutu, Basile Olongo, vice-premier ministre en charge de l'Intérieur, alerte sur un regain d'insécurité au Sankuru.

Congo-Kinshasa

Le nom du Premier ministre est trouvé

Le nom du Premier ministre congolais sera connu la semaine prochaine, a annoncé le président Félix… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.