17 Avril 2019

Congo-Kinshasa: A Beni, Félix Tshisekedi s'engage de nouveau pour le retour de la sécurité

Le chef de l'État a improvisé un discours devant des milliers d'habitants réunis pour l'accueillir devant la mairie. Dans cette zone meurtrie par les groupes armés, il a notamment réaffirmé vouloir la paix.

Devant les habitants de Beni, Félix Tshisekedi explique être allé voir les dirigeants des pays voisins, l'Ouganda et le Rwanda. « Je les ai rencontrés, je leur ai dit : Si réellement nous sommes des frères, arrêtons de nous entretuer. Il est temps de réaliser ce que nos peuples veulent. Nos peuples aspirent à la paix, nous peuples aspirent au bonheur » raconte le chef de l'État. Qui affirme que ses homologues ont été réceptifs à son discours et sont disposés à « œuvrer pour le retour de la paix au Congo ».

Message aux Congolais

Le président de la République démocratique du Congo a également profité de son discours pour envoyer un message aux Congolais qui évoluent dans les groupes armés. « C'est aujourd'hui le temps du changement, abandonnons définitivement nos vieilles habitudes », a-t-il lancé à leur adresse.

Promesses répétées

Le chef de l'État a aussi répété les promesses faites la veille à Goma, en particulier celle de relever les militaires en poste depuis longtemps dans le Nord-Kivu. Le chef de l'État a enfin demandé à la population de se plier aux consignes données par les équipes médicales chargées de lutter contre la maladie Ebola, sous peine selon lui de « s'isoler » du reste du monde. L'épidémie a déjà tué plus de 800 personnes dans l'est de la RDC depuis août 2018.

Congo-Kinshasa

La DGM lance une opération de contrôle des étrangers

Combien d'étrangers y-a-t-il en RDC ? Quelles sont leurs activités réelles ? Combien parmi eux sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.