17 Avril 2019

Madagascar: Université d'Antananarivo - Transformation en vue pour un meilleur avenir du pays, selon le nouveau président élu

interview

Le nouveau président de l'Université, Pr Mamy Ravelomanana soutient que les Universitaires ont des rôles importants à jouer dans le processus de développement du pays.

L'Université d'Antananarivo sera enviée par les Universités européennes. Qui aurait osé envisager cette éventualité ? C'est pourtant ce que prévoit le programme mis en œuvre par le nouveau président de l'Université, le Pr Mamy Ravelomanana. Interview.

Vous avez présenté un Programme ambitieux durant la campagne électorale. Maintenant que vous êtes élu nouveau président de l'Université d'Antananarivo, quels seront les premiers changements que vous allez apporter ?

Le Programme s'articule autour de trois thèmes centraux : en premier lieu, une gouvernance exemplaire utilisant les outils les plus sophistiqués - à titre d'exemple, la Base de Données de l'Université effectuera un suivi des sortants - que même les universités européennes nous en envieront. Un espace numérique de travail sera également implanté avec des possibilités d'accès à des bibliothèques numériques ... En second lieu, les infrastructures seront rénovées et certaines construites à l'image du stade d'Ankatso pour lequel nous ferons appel à un Partenariat-Public-Privé et éventuellement une concession de moyenne durée (BOT : Build-Operate-Transfer)... et en dernier lieu, concernant le volet Recherche des Centres d'Incubation et des Pépinières d'Entreprises, et des Centres d'Ingénierie pour favoriser la création d'entreprises sur la base de résultats de recherche-on les appelle des « spin-offs »- et une Maison d'Edition, constituent les innovations les plus marquantes.

Si l'on se réfère à la tendance, les grands acteurs et les divers groupements s'accordent à dire que le pays se dirige aujourd'hui vers la voie de l'émergence. Dans cette même optique, quelles sont les contributions et les responsabilités des Universités, selon vous ?

Pr. L'Université d'Antananarivo, sur ses sites de Soavinandriana et d'Antsirabe, implantera des prototypes de « villages verts » qui utiliseront les énergies renouvelables « solaire et éolienne » et des méthodes d'épuration d'eau pour rendre l'Université partiellement autonome en énergie et eau. Ces sites bénéficieront des retombées d'un projet financé par l'Union européenne appelé MADEHII. Un exemple parmi d'autres sur les possibilités pour l'Université d'être à l'avant-garde de l'émergence.

Les étudiants et les enseignants de l'Université d'Antananarivo sont bien connus pour les revendications diverses. D'ailleurs, un mouvement a été récemment lancé et risque de prendre de l'ampleur. Qu'en pensez-vous ? La présidence de l'Université va-t-elle intervenir ?

Pr. Il est à noter que je n'ai pas encore pris mes fonctions car la passation n'a pas encore eu lieu entre le Président sortant et le Président élu. Aucune action formelle ou légale émanant de la nouvelle présidence de l'Université ne peut être entreprise : ni levée de la franchise ni circulaire à l'endroit du SECES n'ont été envoyées par le président élu.

Toutefois, une médiation a été amorcée.

Les mots de la fin ?

Pr. Les universitaires qu'ils s'agissent des étudiants ou des enseignants constituent une frange privilégiée de la population malgache. Ils ont le devoir et la responsabilité de tourner le pays résolument vers un avenir moins sombre, certainement avec plus de démocratie mais surtout le sens du sacrifice pour les générations futures.

Madagascar

Manque de volonté politique dans la lutte contre la corruption

À Madagascar existe un manque de volonté politique pour lutter contre la corruption. C'est la conclusion… Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.