17 Avril 2019

Congo-Kinshasa: La MONUSCO appuie les travaux des Comités locaux de paix à Mbayo, territoire de Manono

communiqué de presse

Manono, le 10 avril 2019 - Du 4 au 9 avril 2019, dans la province du Tanganyika, la MONUSCO a organisé une mission mixte avec les autorités civile, militaire et policière et la Societe civile locale, dans la localité de Mbayo, située à 123 km dans le Nord-est de Manono. Objectif: évaluer les activités des Comités locaux de paix Baraza installés à Mbayo et Nsange.

Après les travaux de Mbayo, les acteurs composés essentiellement de 28 membres Twa et Bantous, dont 14 à chaque Comité local de paix Baraza, ont installé dans un premier temps, un Comité de suivi des recommandations de travaux de Mbayo ayant regroupé le Baraza de Mbayo et celui de Sange.

Ils ont mis en application la mesure interdisant à la fois la culture, la commercialisation et la circulation du chanvre dans le secteur de Mbayo et environs.

L'Administrateur de territoire assistant en charge de finance, qui a presidé les travaux de Mbayo, a procédé à la destruction symbolique d'un jeune plant du chanvre cultivé au coeur du village, et cela en présence du Commandant de l'armée nationale, FARDC, de la police nationale congolaise et du Chef de localité Mbayo.

Parmi les grandes recommandations formulées à l'issue des travaux de Mbayo, il y a à citer:

la lutte contre la pauvreté et le chômage qui gangrènent les jeunes du village par la mise en exécution des projets de cantonnage manuel;

la réhabilitation de l'axe routier Manono Mbayo, aujourd'hui en état de dégradation avancée avec l'objectif de désenclaver la localité;

le rétablissement de la sécurité et enfin, doter aux Barazas de Mbayo et Sange, les moyens logistiques pouvant permettre aux acteurs et membres de Baraza d'assurer leur mobilité dans les zones à problèmes d'insécurité liés au conflit communautaire entre Twa et Bantous.

Le Coordonnateur de la Société civile de Manono a quant à lui parlé du succès réalisé par le Baraza de Mbayo devenu un modèle à copier dans la zone.

L'Abbé Moise Kiluba a indiqué que "au moment où il y avait la recrudescence des conflits dans le territoire de Manono, le secteur de Kamalondo en passant par les groupements Ntuta, Kivua et Kiyombo, Mbayo a gardé la communauté des Twa et ils ont cohabité ensemble pendant cette periode trouble. Mbayo a un caractère pacifique".

" Les deux communautés ont donné ici un modèle qui avait incité même le Chef de Bureau de la Monusco de Kalemie d'effectuer la mission de Mbayo pour verifier la véracite des faits", a-t-il assuré.

Et de conclure : "Nous avions vérifié cette cohabitation-là et le Baraza de Mbayo était pris même comme le Baraza pilote".

Le succès réalisé par le Baraza de Mbayo, auquel participent activement 14 membres dont 7 de la communauté des Pygmées d'origine Twa, c'est aussi les efforts de la MONUSCO déployés à travers le contingent des Casques Bleus Indonésiens.

La MONUSCO s'investit dans la mise en application de la Résolution 2463 qui recommande la protection des populations civiles.

Le contingent des Casques Bleus indonesiens a organisé tout un convoi composé de 8 véhicules dont deux autoblindées d'assaut pour parer à toute éventualité jusqu'à Mbayo.

Un match de rapprochement communautaire, opposant Twa et Bantous de Baraza de Mbayo et celui de Sange, a sanctionnné les travaux de Mbayo; un match organisé sur le terrain de football de Mbayo.

Auparavant, la Section DDR-CVR de la MONUSCO avait distribué des kits sportifs complets dans le cadre du projet de Réduction des violences communautaires.

L'Administrateur de territoire de Manono ad interim, Justin Batangali Useni, a indiqué qu'il doit réunir le Conseil de sécurité du territoire pour statuer sur les recommandations de Mbayo et transmettre à la hiérarchie en province du Tanganyika pour une solution rapide aux problèmes soulevés à Mbayo.

Il y a lieu de rappeler que le Comité local de paix Baraza de Mbayo a été installé exactement le 1er octobre 2015. Et depuis, aucun incident sécuritaire n'a été rapporté sur Mbayo.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.