Congo-Brazzaville: Hygiène alimentaire - Lancement des opérations de saisie des produits impropres à la consommation

La direction de la répression et des fraudes commerciales entend mettre en place, sous peu, des brigades d'intervention pour mener des opérations de contrôle des produits congélés et pharmaceutiques ainsi que des produits spécifiques.

L'annonce de l'opération a été faite à la presse, le 16 avril à Brazzaville, par le directeur de la répression des fraudes commerciales, Florian Mvoulalea. Une descente sévère, a-t-il fait savoir, sera menée auprès des chambres froides, boutiques et brasseries, afin d'effectuer un contrôle, conformément aux directives du ministère de tutelle (il s'agit de la note ministérielle n°0051 du 8 novembre 2017 interdisant la circulation des produits alimentaires mettant en danger la population).

À en croire le directeur de la répression, ce contrôle vise essentiellement des produits portant des notices ou écrits en langues étrangères (portugais, chinois, arabe,..). En effet, le consommateur ne sachant lire dans ces langues, est exposé au danger des aliments avariés.

Ces produits parmi lesquels les médicaments, les whiskys, y compris les boîtes de conserve parfois périmés sont vendus sur le marché, échappant à tout contrôle des pouvoirs publics. Leur consommation est à l'origine de certaines maladies comme la cirrhose de foie, regrette Florian Mvoulalea, qui a averti les commerçants véreux qu'aucune faveur ne leur sera faite.

« Notre mission est de veiller à la santé et à la protection de la population, à travers le contrôle en cours de préparation. Les opérations se feront jours et nuits », a-t-il insisté, ajoutant que les enquêtes vont être menées aussi bien à Brazzaville, Pointe-Noire, Ouesso, qu'à Dolisie et d'autres villes du pays.

Toujours dans ce cadre, des descentes sont prévues auprès des comités des marchés dans le but de sensibiliser le public au danger que représente les produits impropres sur la santé publique. Les agents vont aussi sensibiliser les usagers dans les marchés au risque de ces produits mis à l'étalage.

Précisons que cette activité qui débute dans les jours à venir fait partie des missions du ministère du Commerce, à travers sa direction de la répression et des fraudes commerciales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.