17 Avril 2019

Cameroun: Publication - Dans l'intimité du « patriarche national »

La publication du Cabinet civil de la présidence de la République ouvre une fenêtre sur « l'homme d'exception » qu'est le président Paul Biya, en présentant une autre facette de sa vie.

Coloré et dense. Ainsi se présente le n°56 du Temps des réalisations des mois de février et mars 2019, disponible depuis quelques jours. La publication du Cabinet civil de la présidence de la République présente à sa Une, le portrait d'un homme que ses compatriotes découvrent sous un autre jour : bien que président de la République, il n'en demeure pas moins une personnalité qui a également une vie. « Paul Biya. L'homme d'exception. The Wiseman » apparaît souriant et détendu.

La célébration du 86e anniversaire du président de la République plonge le lecteur dans l'intimité de celui que ses compatriotes baptisent affectueusement le « Patriarche national », lui qui a atteint ce 13 février 2019, un âge vénérable qui lui confère une « place éminente » dans une société africaine qui a toujours su rendre hommage à ses « anciens ». C'est fort opportunément que le journal reprend ce proverbe africain qui dit : « what an old man sees sitting down, a young man cannot see even if he claimbs on the tallest tree ». Traduction : «Ce qu'un adulte voit assis, un jeune homme ne peut pas le voir, même s'il monte sur l'arbre le plus haut »...

outefois, la célébration de cet événement n'a pas détourné le président de la République des obligations liées à sa haute charge à la tête de l'Etat. Bien au contraire ! Février qui peut être considéré comme le mois par essence dédié à la jeunesse camerounaise a donné l'occasion au président de la République de s'adresser à ses jeunes compatriotes la veille de la célébration de la 53e édition de la fête qui leur est consacrée. Dans son éditorial, le directeur de la publication, Samuel Mvondo Ayolo, par ailleurs ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République ne manque pas de rappeler tout l'intérêt accordé à cette frange de la population par le président de la République. Lui dont le problème de l'emploi de ses jeunes compatriotes demeure une préoccupation constante.

D'où la multiplication, sous sa haute impulsion, d'initiatives leur permettant de mieux s'intégrer dans le circuit de production. Bien plus, le président Paul Biya, qui vient d'inaugurer un nouveau mandat, entend voir les jeunes Camerounais s'impliquer davantage dans la gestion des affaires de leur pays. Il les encourage ainsi « à expérimenter leurs convictions poli tiques par une adhésion active et citoyenne, suivant les canons qui la gouverne ». Toutefois, Paul Biya les invite à une « pratique saine de la politique », comme on a pu le suivre dans son message du 10 février dernier.

A côté des jeunes, les femmes, autre centre d'intérêt du président de la République n'ont pas été oubliées. On se rappelle encore qu'elles ont eu droit le 8 mars 2019, jour de la célébration de la Journée de la femme à un tweet présidentiel à travers lequel, outre ses souhaits de bonne fête, le chef de l'Etat leur redisait sa détermination à continuer à œuvrer pour leur épanouissement dans le cadre de l'initiative 50-50 des Nations unies et l'agenda 2063 de l'Union africaine.

Elles le lui ont bien rendu au cours des nombreuses manifestations organisées ce jour-là, dont le défilé au Boulevard du 20 mai à Yaoundé sous la présidence de la première dame, Chantal Biya. Une « First lady » qui a su rester digne à la suite de l'insidieuse campagne de dénigrement dont elle a été l'objet de la part d'un magazine publié en France, préférant inviter les siens à se concentrer sur l'essentiel et à ne pas se laisser distraire.

A côté de ces préoccupations, la publication nous révèle une intense activité du président de la République qui a ainsi signé au cours de ces deux mois une centaine de décrets et 131 arrêtés. Des textes dont beaucoup portent sur des questions de gouvernance avec des sanctions infligées à des personnels de certains corps. Une abondante activité « interne » qui n'a pourtant pas éclipsé le volet diplomatique de l'action du chef de l'Etat avec des audiences accordées à des personnalités de pays amis.

Cameroun

CAN 2019 - La succession du Cameroun se joue entre le Sénégal et l'Algérie

Le vendredi, le successeur du Cameroun vainqueur de 2017, sera connu. L'Afrique va consacrer son nouveau champion… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.