Cameroun: Memve'ele renforce l'offre

Depuis deux jours, le Réseau interconnecté Sud bénéficie des premiers mégawatts produits par cette infrastructure.

La bonne charité commence par soi-même. Quelle autre localité qu'Ebolowa, cheflieu de la région du Sud, qui abrite le barrage hydroélectrique de Memve'ele, pour bénéficier en premier des mégawatts produits par cet ouvrage ? Depuis lundi en effet, la ville est connectée au poste de Djop. « Nous avons passé la nuit à Ebolowa.

On avait une énergie un peu plus stable et un peu plus fiable », constate Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l'Eau et de l'Energie. C'était hier au cours de la mise en production du barrage hydroélectrique de Memve'ele reliée au Réseau interconnecté Sud (RIS). L'événement a réuni autour du ministre, les autorités de la région.

D'après Roger Ayimbi, chef d'aménagement au projet Memve'ele, la construction du barrage étant complètement terminée, il est question de pouvoir exploiter la production, « mais la ligne de Nkolkoumou n'étant pas encore disponible, il y a une ligne de 90 KV qui va d'Ebolowa à Mbalmayo. On va donc fournir 80 MW qui vont partir de Memve'ele au poste de Djop et transiter jusqu'à Mbalmayo. Ensuite, Eneo va envoyer dans les ménages », explique l'ingénieur de génie civil. Une opération dont les retombées impactent principalement l'amélioration de l'offre en énergie électrique des ménages, et la réduction, de manière considérable, des coupures.

Opération réussie en tout cas au vu des félicitations adressées aux différents acteurs par le Minee. Reconnaissance à l'endroit de la Société nationale de transport d'électricité (Sonatrel), en premier, qui s'affirme ainsi dans le réseau de transport de la haute tension. Selon le ministre, elle a joué un rôle déterminant dans la réussite de cette opération.

« Le programme du chef de l'Etat dans le secteur de l'électricité prend corps avec le transport de l'énergie partielle de ce barrage et va se poursuivre avec le programme de remise à niveau du réseau de transport que nous portons à la Sonatrel », indique Victor Mbemi Nyankga, directeur général de l'entreprise.

L'objectif ici est d'offrir une meilleure qualité de service aux populations. L'activité de lundi au barrage de Mekin s'inscrivait dans cette logique. De ce côté, si la production reste exploitée uniquement dans les environs, un délai de quatre semaines a été fixé par le Minee pour que les villes de Sangmélima et Meyomessala puissent également être arrosées en énergie électrique.

Ainsi, s'achève la visite de travail de Gaston Eloundou Essomba dans la région du Sud. Une mission enrichie d'actes concrets, mais aussi de la promesse d'un meilleur approvisionnement en énergie électrique pour les régions du RIS.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.