Afrique: CAN d'haltérophilie - Une trentaine d'athlètes en stage

Ils préparent leur participation à la compétition prévue dès le 23 avril prochain au Caire.

C'est derrière la Délégation générale à la sureté nationale (Dgsn) qu'une trentaine d'haltérophiles préparent leur participation aux 29e Championnats d'Afrique d'haltérophilie, prévus du 23 au 30 avril 2019 au Caire (Egypte).

Il s'agit précisément de 28 athlètes dont 16 messieurs et 12 dames, qui bénéficient, du lundi au samedi, de l'encadrement de Justin Nzali, l'entraîneur national senior dames, Fidèle Tuete Wafo, l'entraîneur national senior messieurs et Zenabou Garingam Kang, l'entraîneur national juniors.

Compte tenu de l'insuffisance de plateaux pour tout ce beau monde, les athlètes se relaient donc sur ces espaces dans un intervalle d'une heure et trente minutes. C'est d'ailleurs ici que commence l'entrainement avec les différents poids à soulever : l'arraché et l'épaulé jeté. Ensuite, selon le résultat attendu, le sportif se dirige vers les appareils installés ici et là. Soit le banc couché pour développer les pectoraux, ou alors le banc incliné pour développer les biceps ou la cage squat pour développer les jambes.

« On regarde leur manière de soulever le poids. Ensuite on apporte des corrections. Ce n'est qu'après qu'ils se dirigent vers les appareils pour renforcer davantage leur puissance et leur force », précise Zenabou Garigam Kang.

Le rendez-vous cairote est l'un des quatre à cinq tournois permettant aux haltérophiles de glaner des points nécessaires pour avoir des chances de participer aux Jeux olympiques, Tokyo 2020. Il est surtout question de faire mieux que l'année dernière à Mahébourg (Ile Maurice), où seules les dames avaient glané six médailles en or.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.