Sénégal: Vers la désignation de membres du CA de la SODAV dans les régions

Diourbel — La Société sénégalaise du droit d'auteur et des droits voisins (SODAV) veut se doter d'un conseil d'administration pour mieux faire remonter des régions les difficultés des artistes.

"On est en tournée de préparation et d'installation de commissions ad hoc qui est inscrite dans notre règlement général", en vue de "monter des commissions au niveau des régions", a déclaré Moussa Diop, président de la commission répartition de la SODAV.

Il s'entretenait avec des journalistes à Diourbel, dans le cadre d'une tournée nationale visant à s'imprégner des préoccupations des artistes à la base.

Selon lui, ces commissions sont appelées à "suppléer" le conseil d'administration au niveau national, "pour pouvoir remonter les informations et pouvoir prendre en compte les préoccupations des artistes qui sont dans les régions".

"Ce que nous voulons, c'est que les gens qui sont dans les régions puissent se sentir concernés par la SODAV parce que ce sont les artistes eux-mêmes qui gèrent leur propre structure", a-t-il indiqué.

De cette manière, la SODAV veut arriver à permettre aux artistes de gérer eux-mêmes cette structure.

"Il y a une assemblée générale qui a été tenue à Dakar, qui nomme 36 membres dans chaque secteur des arts", a indiqué M. Diop, par ailleurs membre du conseil d'administration (CA) de la SODAV.

"Ces instances régionales vont permettre de remonter (les préoccupations) parce que les artistes ont d'énormes problèmes de formation, de représentation, surtout de subvention et d'aide pour leur développement personnel", a-t-il relevé.

Dans ce cadre, le rôle de la SODAV consiste à "les aider à s'épanouir, et essayer de créer beaucoup d'œuvres. Beaucoup d'artistes sont membres de la SODAV mais ils ne reçoivent pas de salaires parce qu'ils n'ont pas de produits", a déploré Moussa Diop.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.