17 Avril 2019

Angola: La ministre portugaise qualifie d'ouverte la coopération avec le pays

Luanda — La ministre portugaise de la Justice, Francisca Van-Dúnem, a annoncé mercredi, à Luanda, qu'il existait une coopération ouverte et intense avec l'Angola, notamment dans le domaine de l'état civil.

S'adressant à la presse, après une audience accordée par le Président de la République, João Lourenço, la gouvernante portugaise a confirmé que des équipes des ministères de la justice des deux pays travaillaient déjà dans le dossier de l'état civil.

"C'est le domaine dans lequel nous entendons aller plus vite", a déclaré Francisca Van-Dúnem, qui a entamé mardi une visite de travail de quatre jours visant à renforcer la coopération dans le secteur de la justice.

Elle a dit avoir abordé les questions liées à la coopération avec le Chef de l'Etat angolais, qui n'a exprimé aucune inquiétude quant à la collaboration dans le secteur.

Pour la ministre portugaise née en Angola, cette attitude du Président est un signe que "les choses se passent comme prévu".

Francisca Van-Dúnem a aussi été porteuse d'une missive du Président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa, à son homologue, João Lourenço, dont le contenu n'a pas été révélé.

L'Angola et le Portugal ont établi des relations diplomatiques le 9 mars 1976.

Le Portugal est l'un des principaux partenaires commerciaux de l'Angola dans les secteurs de la construction, de la banque, de l'alimentation et des boissons.

L'Angola est déjà l'un des principaux investisseurs au Portugal, avec des activités allant de l'énergie aux télécommunications, ainsi qu'au secteur bancaire.

Angola

1º de Agosto en finale de la Coupe d'Angola

La formation de Primeiro de Agosto s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Angola de football, après… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.