18 Avril 2019

Congo-Kinshasa: L'opposition en colère au Palais du Peuple !

L'élection du président et des membres du bureau définitif de l'Assemblée nationale aura finalement lieu le mardi 23 avril 2019, au Palais du Peuple. Selon le calendrier rendu public par le Rapporteur de cette institution lors de la plénière d'hier mercredi 17 avril 2019, les candidatures aux différents postes du bureau définitif seront déposées ce jeudi 18 avril 2019, suivi de l'affichage de la liste des candidats le vendredi 19 avril 2019.

La campagne électorale se déroulera du samedi 20 au lundi 22 avril 2019 à minuit, au Palais du Peuple.

Comme innovation, on peut relever que les différents candidats passeront leurs messages de campagne en plénière, le lundi et le samedi, au Palais du Peuple.

Sauf changement dernière minute, le bureau définitif de la troisième législature ne devrait pas compter un représentant de l'opposition, car cette famille politique a décidé, hier mercredi, de quitter la plénière de l'Assemblée nationale, suite au refus catégorique de la majorité composée du FCC et CACH de lui accorder deux postes au sein du bureau définitif, à savoir ceux de 2me vice-président et rapporteur adjoint.

La majorité se base sur les 485 députés validés pour calculer la proportionnelle sur la répartition des postes, tandis que l'opposition prend aussi en compte les députés élus dans les territoires de Beni, Butembo et Yumbi, pour augmenter le nombre de ses représentants au niveau du bureau définitif.

Après un débat houleux, la majorité a continué à camper sur sa position, à savoir ne réserver que le poste de rapporteur adjoint à l'opposition parlementaire.

A bout de patience, Christophe Lutundula a sollicité la parole par motion. Une fois à la tribune et parlant au nom de ses pairs de l'opposition parlementaire, il a fait savoir que celle-ci a décidé de rejeter l'unique poste de rapporteur adjoint lui concédé par la coalition FCC-CACH au bureau définitif de la chambre basse du parlement.

Il a également annoncé que l'opposition, qui ne prendra pas part au vote du bureau définitif de l'Assemblée nationale, ne participera pas non plus aux travaux de différentes commissions. Par ailleurs, elle renonce, pour la législature de 2018 à 2023, à la direction des commissions lui réservées conformément au Règlement intérieur.

Par conséquent, pendant 5 ans, l'opposition ne sera présente et active que lors des plénières de l'assemblée nationale.

Mais, en dépit du boycott de la plénière d'hier par les députés de l'opposition, la séance s'est poursuivie avec ceux de la majorité composée de la coalition FCC et Cach, jusqu'à l'adoption du calendrier de l'élection des membres du bureau définitif.

On signale que la commission spéciale chargée de valider les mandats des députés fraichement élus de Beni, Butembo et Yumbi, doit présenter son rapport ce jeudi, afin de permettre à ces derniers de participer à l'élection des membres du bureau définitif de l'Assemblée nationale.ERIC WEMBA

Congo-Kinshasa

Ebola - L'ONU renforce sa riposte pour mettre fin à l'épidémie

Alors que l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) est dans son… Plus »

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.