Congo-Brazzaville: Vie des partis - L'UMP nie avoir rallié l'opposition

Le parti que dirige Digne Elvis Tsalissan Okombi a publié, le 17 avril à Brazzaville, une déclaration dans laquelle il confirme son appartenance à la famille politique du Centre, en réponse à la rumeur faisant état de son basculement dans l'opposition.

Dans sa déclaration rendue publique par le deuxième vice-président du bureau exécutif national, chargé du patrimoine et de l'idéologie politique, André Michel Ikongo-Otéré, l'Union pour un mouvement populaire (UMP) a démenti deux accusations portées contre elle.

D'abord, l'UMP a fait une mise au point sur une folle rumeur entretenue ces jours-ci à Brazzaville, selon laquelle elle aurait rallié l'opposition via un accord politique signé avec l'Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), le parti de l'opposant Guy Brice Parfait Kolélas. Cet accord, selon la rumeur, aurait été signé dans la perspective de l'élection présidentielle de 2021.

Une accusation que l'UMP a rejetée, la qualifiant de "gratuite". Le parti de Digne Elvis Tsalissan Okombi a confirmé qu'il demeure toujours du Centre.

« Nous rassurons l'opinion, nos amis, nos partenaires, que l'UMP, parti du Centre, n'a jamais eu vocation d'être un parti d'opposition au président de la République. Ces rumeurs sont véhiculées par les ennemis de la société, qui ont choisi le chemin de la facilité par le mensonge et l'intoxication. L'objectif de ce groupe, dont les leaders sont identifiés, est de pousser les autres à la faute pour continuer à régner », relève la déclaration.

Par la même occasion, l'UMP a aussi apporté des éclairages sur une autre dénonciation faisant état de ce que le stand Po na Ekolo au récent salon du livre organisé à Paris, serait financé par l'écrivain Alain Mabanckou, un fin homme de lettres congolais très hostile au pouvoir de Brazzaville. Se justifiant sur le sujet, l'UMP a précisé que la dynamique Po na Ekolo n'a jamais conclu un accord avec cet écrivain. Sa participation à l'événement littéraire de Paris, précise la déclaration, a été financée par Hugues Ngouélondélé, son président d'honneur.

En conclusion, l'UMP a réaffirmé son attachement au chef de l'Etat. « A deux ans de la présidentielle d'un mandat difficile, dans un contexte économico-financier complexe, le président Denis Sassou N'Guesso a besoin des troupes sur le terrain, des rassembleurs, capables d'élargir sa base électorale, d'apaiser les tensions et réconcilier », a-t-elle indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.