Sénégal: Un cadre réglementaire relatif aux charges courantes de l'administration, "au plus tard le 1er août 2019"

Dakar — Le président de la République Macky Sall a demandé mercredi au Premier ministre Mahammed Dionne de lui proposer "au plus tard le 1er août 2019", un cadre réglementaire relatif aux charges courantes de l'administration, de même qu'il a requis du gouvernement "un nouveau dispositif réglementaire" portant sur le parc des véhicules administratifs, a-t-on appris de source officielle.

"Au titre des charges courantes de l'administration notamment celles de l'eau, de l'électricité et du téléphone, il (le chef de l'Etat) a invité le Premier Ministre à lui proposer, au plus tard le 1er août 2019, un cadre réglementaire portant sur les modalités d'abonnement, d'utilisation et de paiement des charges courantes de l'administration", rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Il ajoute que le président Sall a "instruit le chef du gouvernement de réduire au strict minimum les locations à l'horizon 2020", affirmant "sa volonté de poursuivre la dynamique de réduction du train de vie de l'Etat, en signalant les résultats satisfaisants concernant la rationalisation des charges locatives de l'Etat".

"S'agissant du parc des véhicules administratifs, note le communiqué, le Président de la République a requis du gouvernement un nouveau dispositif réglementaire sur les conditions d'acquisition, d'affectation, d'utilisation et de cession des véhicules administratifs ".

Aussi a-t-il instruit le Premier ministre "d'étudier la possibilité de remplacer les dotations budgétaires en carburant, entretien et réparation de véhicules par des indemnités représentatives".

"Le Chef de l'Etat a dans le même élan, réaffirmé son attachement au recensement général du patrimoine foncier bâti et non bâti de l'Etat, de même que la réévaluation du portefeuille de l'Etat, en instruisant le Premier Ministre de lui proposer, au 1er septembre 2019, une stratégie de valorisation et d'optimisation de ce patrimoine", signale la même source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.