17 Avril 2019

Cote d'Ivoire: ASCAD/2e journées scientifiques - La sécurité alimentaire sur la table de réflexions

A travers une conférence de presse organisée le 16 avril, le président du comité d'organisation, Pr Malan Kla Anglade, a annoncé les grandes lignes de l'événement qui aura lieu du 25 au 27 juin, à la salle de conférence de l'hôtel Palm club.

« Pour accroître la productivité et répondre rapidement aux besoins du marché, les producteurs utilisent souvent sur les animaux de consommation, des produits tels que des antibiotiques, des vaccins, des hormones et des produits chimiques divers.

La préoccupation de l'Ascad, est de savoir si les éleveurs et autres producteurs sont suffisamment formés pour respecter les délais de carence qui doivent être observés avant de mettre sur le marché, ces produits animaux ou végétaux.

Parce que si tel n'est pas le cas, c'est le consommateur final qui absorbe ces produits- médicaments.

Et on observe de plus en plus que certaines personnes font des réactions anormales à certains produits alimentaires, en raison certainement des résidus d'hormones utilisées, mais plus grave, nous assistons de plus en plus en Afrique occidentale, à l'émergence de résistance aux antibiotiques.

Et à côté des usages connus de l'automédication, il y a également le fait que des animaux traités sont consommés alors qu'il y persiste certainement des résidus de produits.

L'Ascad voudrait donc créer ce cadre de réflexion afin que les autorités, à travers les ministères clés, la population, en tant que consommateur et les producteurs de ces animaux aient un cadre d'échanges et de réflexion pour mieux adapter les stratégies en vue de prévenir et protéger la santé publique des populations ».

Résumant ainsi sa riche conférence de presse organisée le 16 avril à la salle Harris Mémel Fôté des bureaux de l'Ascad sis à Angré, le Pr Malan Kla Anglade, président du comité d'organisation des 2e journées scientifiques de la prestigieuse institution a donné un aperçu du rendez-vous à venir qui aura lieu du 25 au 27 juin, à la salle de conférence de l'hôtel Palm club, sous le thème « les enjeux de la sécurité alimentaire ».

Accompagné à la table de séance du Pr Bémi Jean, président du comité scientifique des journées scientifiques de l'Ascad, Pr Malan a mis l'accent sur les dangers sur lesquels l'institution veut conduire la réflexion du mois de juin.

Tout en insistant sur ce thème hautement important pour toutes les couches socio-professionnelles, il a dit son souhait de voir cette rencontre se présenter comme un grand moment de débats qui réunira les ministères du domaine de l'Agriculture, la Recherche scientifique, la santé, et production animale, ainsi que des universités publiques et privées, sans oublier d'associer à l'événement, les laboratoires travaillant dans le domaine de l'analyse, tels que Le Ciapol, le Cnra, le centre Suisse.

« La société civile aura aussi son mot à dire à ces 2e journées scientifiques de l'Ascad parce que quand nous parlons, sans trop faire attention, de poulet de chair ou de poulets aux hormones, il s'agit bien de ces poulets traités, mais ces volailles ont-elles eu le temps d'évacuer les produits administrés avant d'être tués et mis sur le marché ?

Les producteurs ont-ils réellement observé le délai de carence pour l'élimination des toxines ? », fait savoir Pr Malan pour qui l'Ascad propose, à juste titre, le thème sur « l'Education sanitaire en Côte d'Ivoire », comme thème pour la Commission des Prix 2019 de l'Ascad. Selon le conférencier, les 2e journées scientifiques de l'Ascad visent l'accès à des aliments sains et nutritifs essentiels pour maintenir la population en vie et promouvoir sa bonne santé.

Cote d'Ivoire

Entente Ghana-Côte d'Ivoire sur le cacao - «Une rupture historique»

Ivoiriens et Ghanéens ont réussi à imposer aux industriels de la filière cacao une taxe de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.