Afrique: Entrée en vigueur de l'accord sur les privilèges et immunités du Fonds mondial

Genève — Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a annoncé que son accord sur les privilèges et immunités entrait en vigueur à compter d'aujourd'hui.

Élément important pour l'institution, cet accord définit des protections et des droits essentiels pour le personnel et les ressources du Fonds mondial, ce qui leur permettra de mieux mener à bien leur mission consistant à en finir plus vite avec le sida, la tuberculose et le paludisme.

L'accord sur les privilèges et immunités a vocation à faire en sorte que le Fonds mondial, ses ressources et son personnel soient à l'abri de toute procédure juridique susceptible de mettre en péril leur mission.

« Nous sommes particulièrement heureux de cette étape importante qui assoit la stature du Fonds mondial en tant qu'organisation internationale », a déclaré son conseiller juridique, Fady Zeidan.

« Pour mener à bien notre mission, nous avons besoin de protections et de droits essentiels dans les pays que nous aspirons à servir. »

L'accord sur les privilèges et immunités est entré en vigueur aujourd'hui après que le Sénégal est devenu le dixième pays à le ratifier. Cela signifie également qu'en dehors de ces dix pays (Eswatini, Éthiopie, Georgie, Liberia, Malawi, Moldova, Mozambique, Rwanda, Sénégal, et Togo), le Fonds mondial jouit de privilèges et immunités dans quatre autres pays (États-Unis, Ouganda, Suisse et Zimbabwe) qui lui ont accordé des protections similaires au travers de leur législation nationale.

Reconnaissant les difficultés et les risques auxquels sont confrontés le Fonds mondial et son personnel sans ces protections, le Conseil d'administration a, à plusieurs reprises, fait valoir l'importance des privilèges et immunités.

Le Secrétariat du Fonds mondial encourage fortement tous les pays à montrer leur engagement à protéger et à sauvegarder les ressources du Fonds mondial en adhérant à l'accord sur les privilèges et immunités.

Il continuera de discuter avec l'ensemble des partenaires pour y parvenir et pour leur offrir un éventuel soutien pour l'approbation et la ratification de l'accord.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Global Fund

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.