Togo: La Coalition des partis de l'opposition condamne "l'usage systématique de la force brute"

La prison de Lomé (illustration).

Les manifestations du PNP le 13 Avril dernier ont fait l'objet de répression par les forces de l'ordre et de sécurité, occasionnant un mort, des dizaines de blessés et des arrestations dont les dernières ont été celles de deux responsables et d'un militant qui, convoqués au SRI, ont été après interrogatoire, déposés à la prison civile de Lomé.

Dans un communiqué, la Coalition de l'opposition dont le PNP était membre avant de suspendre depuis quelques semaines voire mois, sa participation aux activités, se dit indignée par cette usage de la force brute.

Aussi, réclame-t-elle à la suite de sa condamnation de cette répression, "que toute la lumière soit faite par un organe indépendant sur les violences le 13 avril sur les populations civiles afin que les responsabilités soient clairement situées et les coupables traduits en justice".

Voici le document de la Coalition signé par la Coordinatrice, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson...

ADDI - CDPA - DSA - FDR - LES DÉMOCRATES - PSR - UDS TOGO

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.