Congo-Kinshasa: Éviter l'enlisement

Depuis l'accession de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à la magistrature suprême en RDC, en remplacement de Joseph Kabila, les deux leaders ne parviennent toujours pas à se mettre d'accord sur la composition du nouveau gouvernement. Tout est bloqué au niveau de l'Assemblée nationale. Un sérieux problème de répartition des sièges se pose entre la majorité et l'opposition parlementaires.

Avant les législatives organisées à Beni, Butembo et Yumbi, l'opposition n'avait droit qu'à un seul poste au bureau de l'Assemblée nationale par rapport au nombre d'élus. Le principe veut que l'opposition parlementaire puisse avoir deux postes au bureau définitif. Le nouveau gouvernement, qui se fait toujours attendre, doit être validé par l'Assemblée nationale. Celle-ci est restée focalisée au nombre de sièges à attribuer aux différents regroupements politiques.

Pendant ce temps, ce sont les institutions du pays qui stagnent et ont du mal à décoller. Dans cette cacophonie, il est souhaitable que les leaders des regroupements politiques puissent éviter l'enlisement qui risque de fragiliser le bon fonctionnement des institutions du pays.

Avec la validation des mandats des députés nationaux nouvellement élus de Béni, Butembo et Yumbi, il doit y avoir en principe un réajustement des postes au niveau du bureau définitif de l'Assemblée nationale. L'opposition réclame deux postes. Après l'adoption du calendrier électoral, la prochaine étape sera les dépôts de candidatures et la campagne électorale.

Le pays reste sur une marche très compliquée depuis l'arrivée du nouveau régime. Les Congolais, quant à eux, attendent impatiemment la nomination du formateur du prochain gouvernement. Mais avant que cela n'arrive, il faudrait asseoir, de prime à bord, le bureau définitif de l'Assemblée nationale. L'opposition, comme la majorité, a intérêt à travailler uniquement pour l'intérêt de la population congolaise qui attend du nouveau chef de l'État un changement radical à tous les niveaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.