Congo-Kinshasa: 3 mai - Félix Tshisekedi invité à parrainer officiellement la fête de la presse

Le mardi 16 avril 2019, dans la salle de réunion de la Délégation Wallonie Bruxelles International, à Kinshasa, les organisations professionnelles de médias se sont réunies pour préparer la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse qui intervient le 3 mai de chaque année, à l'échelle planétaire.

Convoquée par l'ONG Journaliste En Danger (JED) et l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC), cette rencontre a connu la participation des responsables de l'UCOFEM, de la Fédération des radios de proximité du Congo ainsi que des délégués et représentants de différents partenaires (UNESCO, Ambassade de la Grande Bretagne, MONUSCO) qui accompagnent les organisations professionnelles de media en RDC.

Au cours de cette réunion préparatoire, ils ont ensemble réfléchi et se sont convenus avec des stratégies efficaces afin que cette fête soit célébrée avec faste, dans l'unité et dans une harmonie parfaite au niveau de la corporation et cela, de manière collective. Contrairement aux années antérieures, il ne sera pas question de la célébrer de manière individuelle ou en ordre dispersé. Tous ensembles et ensemble pour tous autour d'un seul thème qui sera choisi sur le plan international.

Felix Tshisekedi honore la presse !

Par ailleurs, les professionnels des médias se sont décidés que cette journée consacrée à la promotion de la liberté de la presse soit surtout portée par le nouveau Chef de l'Etat Congolais à qui ils sollicitent le parrainage afin de présider le lancement de la cérémonie officielle marquant cette célébration qui intervient au début de son mandat à la tête du pays.

Pour JED et UNPC, Félix Tshisekedi a une vision particulière pour la presse congolaise. Evidemment, lors de son discours d'investiture, le Président de la République avait déclaré haut et fort qu'il s'engage à faire des médias un véritable 4ème pouvoir en RDC.

Par ailleurs, les organisations professionnelles des médias comptent également organiser un grand Forum d'échange dont plusieurs panelistes seront conviés pour développer et faire des exposés autour de différentes thématiques liées à la «Presse 4ème Pouvoir ».

Cependant, des personnalités de toutes catégories sociales (magistrats, diplomates, acteurs de la société, responsables de l'armée et de la police, des Institutions de la République, des confessions religieuses... ) seront associées et invitées pour célébrer avec la presse cette journée qui est placée sous le haut patronage du Chef de l'Etat.

Signalons que cette réunion a été présidée par Scott MAYEMBA, Coordonnateur de JED ainsi que KASONGA TSHILUNDE, Président de l'UNPC.

« Le but de cette union est de former un bloc autour des professionnels de la presse afin de raffermir les liens de fraternité, se côtoyer davantage et partager un moment de joie ensemble », a déclaré le Coordonnateur du JED.

Célébrée le 3 mai de chaque année par les Professionnels des médias privés- publics, rappelle-t-on, la Journée mondiale de la liberté de la presse a pour but d'honorer l'exercice d'un métier noble de la société. Elle se présente pour les Hommes et Femmes des médias Congolais, en particulier, comme une occasion de réfléchir et redéfinir leur engagement dans le combat pour la liberté d'expression, l'accès à l'information et la protection du journaliste qui est appelé à travailler en toute impartialité et indépendance pour l'exercice de sa profession. Il s'agit, en outre, de défendre les droits de tiers, faire entendre la voix des sans voix, de vulgariser la profession et sensibiliser autant les gouvernants que les partenaires sur les réalités quotidiennes relatives à ce métier de la presse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.