Congo-Kinshasa: Au-delà d'établir la paix dans le pays - Luc Fikiri encourage Félix Tshisekedi à renforcer sa propre sécurité

Avocat et activiste de droits de l'Homme, Me Luc Fikiri Murefu est revenu sur la situation sécuritaire dans le pays, précisément à l'Est, lieu devenu, depuis belle lurette maintenant, terrain d'une insécurité criante avec des massacres, viols, assassinats et rapts ça et là.

Dans une déclaration faite le mercredi 17 avril 2018, depuis les Etats-Unis, ce cadre de la société civile a salué les différentes mesures prises, ces derniers jours, par le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, dans le sens de mettre fin à l'insécurité dans le Grand-Kivu ainsi que dans l'espace Grand Katanga. A cette occasion, Fikiri Murefu a invité le Président congolais à consolider sa propre sécurité pour ne pas être victime des représailles, que ce soit par des groupes armés ou par ses détracteurs, qui ne veulent pas du changement dans le pays.

Après avoir fait plusieurs déclarations médiatiques appelant, par exemple, le numéro Un de la RD. Congo à réformer l'armée en vue de régler la situation sécuritaire à l'Est, Luc Fikiri s'est félicité du fait que Tshisekedi Tshilombo ait pris des décisions dans le même sens. En gros, ce cadre de la société civile a notamment salué les mesures visant la suppression de détachement dans les sociétés minières, le relèvement des troupes ainsi que la permutation des officiers. « Je salue les mesures prises par le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi concernant la sécurité au pays. C'est vraiment louable. Surtout le fait d'enlever les soldats qui sont dans les carrières minières. Cela prouve que le Président entend nos propositions et tous les désidératas de la population », a signalé cet avocat évoluant aux Etats-Unis. En revanche, celui qu'on appelle aussi le Prince Fikiri, au sein de sa communauté, entreverrait, en quelque sorte, une voie plutôt floue concernant l'actuel Chef de l'Etat.

Cela, d'autant plus que certaines personnes mécontentes de nouvelles réformes pourraient essayer de s'en prendre personnellement au cinquième Président congolais, a-t-il fait savoir. «Toute action produit des réactions, dit-on. Le Président a exprimé sa détermination de déboulonner les mauvaises pratiques, nous encourageons et c'est ce qui est en train d'être fait. Mais, le Chef de l'Etat doit aussi savoir qu'il a décidé de prendre un chemin dangereux », a-t-il précisé. Voilà pourquoi, il appelle "Fatshi" à renforcer sa sécurité avec de nouvelles personnes de confiance. « Puisqu'il veut déboulonner la classe politique, il doit se faire à l'idée que certaines personnes qui sont contre cette démarche chercheront aussi à lui faire du mal, à le déboulonner. Il doit s'assurer de sa propre sécurité. Réformer aussi les gardes présidentiels. C'est très important », a souligné cet activiste des droits de l'Homme.

Par ailleurs, en termes de suggestion pour cette magistrature, Fikiri Murefu propose à l'actuel Président d'instaurer une journée nationale de génocide, en mémoire de « plus de huit millions de congolais tués par les groupes armés et rebelles ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.