17 Avril 2019

FRADD 2019 débute avec un appel lancé à l'Afrique lui demandant de former un front uni pour le développement durable

Marrakech — Le cinquième Forum régional africain pour le développement durable (FRADD) a débuté ce mercredi, à Marrakech avec un appel clair du Chef du Gouvernement marocain, Saadeddine Othmani, demandant à l'Afrique de s'unir pour attaquer de front ses problèmes de développement, d'une seule voix et avec détermination.

M. Othmani déclare que le continent doit de toute urgence formuler une position commune sur les grands problèmes mondiaux auxquels il est confronté, en particulier le changement climatique, qui, selon lui, entrave les efforts de l'Afrique pour atteindre les Objectifs de développement durable et l'Agenda 2063 qui porte les aspirations de développement du continent.

« Nous ne devons ménager aucun effort pour nous assurer de réussir en tant que continent. Nous devons intensifier nos partenariats et relever nos défis. Renforcer le pouvoir de nos populations et de nos populations et apporter une plus grande qualité est d'une importance capitale », dit-il.

M. Othmani indique que l'Afrique « œuvre un peu dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable », mais que tout espoir n'est pas perdu.

« Le Maroc est déterminé à travailler avec les autres pays africains pour élaborer un plan efficace afin de relever les défis auxquels nous sommes confrontés, non seulement avec le changement climatique, mais également avec la mise en œuvre des deux programmes de développement, l'Agenda 2030 et l'Agenda 2063. Nous sommes convaincus qu'il est nécessaire de combiner nos efforts pour les renforcer en tant qu'Africains si nous voulons plus que jamais mettre en œuvre les ODD et les atteindre », informe le chef du Gouvernement marocain.

« Nous avons de grands espoirs de pouvoir construire une Afrique décente grâce à une planification efficace, une mise en place de politiques et d'actions pertinentes, avec nos jeunes comme atout, prêts à affronter l'avenir. Tout ce que nous devons faire, c'est avancer avec plus de détermination et de résolution ».

Giovanie Biha, Secrétaire exécutive adjointe de la Commission économique pour l'Afrique, indique pour sa part qu'atteindre les Objectifs de développement durable et l'assurance que personne ne soit laissé pour compte nécessitent des mesures urgentes et concrètes dans tous les domaines.

Cela comprend des mesures correctives pour repenser et calibrer les économies africaines, ainsi que pour stimuler et catalyser les résultats en matière de développement durable ; un leadership audacieux et transformationnel pour tirer parti des grandes tendances de la croissance démographique, de la croissance de la classe moyenne, de l'urbanisation et de l'industrialisation rapides, du changement climatique et de la Zone de libre-échange continentale africaine ; des stratégies visant à créer un environnement propice à une plus grande participation des acteurs non étatiques, en particulier du secteur privé et de la société civile ; et des investissements plus importants dans les statistiques nationales pour le suivi, l'évaluation et la communication des indicateurs de développement.

Mme Biha déclare au forum : « La CEA dirige l'élaboration d'une boîte à outils intégrée pour la planification et l'établissement de rapports qui alignera les Agendas 2030 et 2063 et facilitera leur intégration dans les plans de développement nationaux. Nous sommes impatients d'aider les États membres avec cet outil, en particulier dans le processus des examens nationaux volontaires (VNRs) ».

Les VNR visent à faciliter le partage d'expériences, y compris les succès, les défis et les leçons tirées de la mise en œuvre des ODD.

Les participants procèdent à un examen approfondi de l'ODD 4 (éducation de qualité), l'ODD 8 (travail décent et croissance économique), l'ODD 10 (réduction des inégalités), l'ODD 13 (action pour le climat) et de l'ODD 16 (paix, justice et institutions) et les objectifs correspondants de l'Agenda 2063.

L'ODD 17 (partenariats pour les objectifs) est également à l'honneur. Il vise à relever les défis et à intensifier les partenariats afin de renforcer les capacités, exploiter les sciences et les technologies, mobiliser et augmenter les ressources financières nécessaires à la réalisation des objectifs.

Les résultats du FRADD V seront intégrés à la session de 2019 du Forum politique de haut niveau sous les auspices du Conseil économique et social (ECOSOC), qui constitue la plate-forme centrale des Nations Unies pour la réflexion, le débat et les idées novatrices sur le développement durable.

Les résultats du FRADD seront également utilisés pour le plaidoyer, la formulation et la mise en œuvre de politiques aux niveaux régional et national.

Le FRADD V est organisé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc.

Copyright © 2019 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.