18 Avril 2019

Maroc: Braquages en série - Les banques visées par des bandits en herbe et d'autres professionnels

Simple fruit du hasard ou signe annonciateur d'un phénomène dont on croyait le Maroc immunisé ?

Coup sur coup, la DGSN a rendu publics hier quatre communiqués sur des crimes financiers qui ont interloqué plus d'un et forcé plus de questionnements que de réponses.

Le premier de ces communiqués relayés par l'agence MAP indique que «les éléments de la Sûreté nationale relevant de la préfecture de police de Tanger ont procédé, mardi après-midi, à l'arrestation d'un individu en flagrant délit de tentative de vol sous la menace d'une arme blanche à l'intérieur d'une agence bancaire», dont les vidéos qui ont circulé sur le Net indiquent qu'il s'agit d'une agence BMCE Bank.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le mis en cause, qui tentait de dérober des sommes d'argent de la banque, a menacé les employés à l'aide d'un coutelas, avant que les policiers n'interviennent pour le neutraliser à l'intérieur de l'agence dont la porte a été fermée par l'agent de sécurité privé, a ajouté la DGSN en précisant que le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet, en vue de déterminer les motifs de son acte criminel et d'élucider les circonstances de cette affaire.

Le second communiqué indique, pour sa part, que le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté, lundi soir un individu, présumé impliqué dans une affaire de vol sous la menace de violence, visant une agence commerciale de transfert d'argent, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La préfecture de police de Fès avait reçu, la semaine dernière, une plainte déposée par un employé d'une agence de transfert d'argent accusant un individu de l'avoir attaqué à l'intérieur de l'agence et de lui avoir soustrait la somme de 94.000 DH, souligne la DGSN dans un communiqué, ajoutant que les recherches et investigations effectuées ont mené à l'interpellation du suspect âgé de 22 ans.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête qui se déroule sous la supervision du parquet en vue d'élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels, conclut la même source. Laquelle a également annoncé que le service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune a interpellé mardi un ressortissant marocain résidant en Espagne pour son implication présumée dans une affaire de falsification et de trafic de billets de banque.

Le mis en cause, âgé de 36 ans, est soupçonné, selon les premiers éléments de l'enquête, d'avoir falsifié des billets de banque en devise nationale et leur utilisation dans l'achat de marchandises et objets en vente sur des sites électroniques de petites annonces, et d'avoir effectué des transactions financières avec des commerçants étrangers par l'utilisation de billets de banque contrefaits, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les perquisitions effectuées au domicile familial de cet individu ont permis la saisie d'équipements utilisés dans la falsification des billets de banque, en particulier du matériel informatique, des imprimantes et télécopieuses, outre un billet de 200 DH contrefait et sept autres billets de banque qui seront soumis à l'expertise technique, précise la DGSN dans un communiqué. L'accusé a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d'élucider les dessous de cette affaire, conclut la même source.

Pour sa part, le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé avoir procédé, en coordination avec les services sécuritaires espagnols compétents, au démantèlement d'un réseau criminel soupçonné de détournement d'importantes sommes d'argent à partir de comptes bancaires domiciliés dans plusieurs institutions bancaires internationales, et ce à l'aide de techniques et logiciels malveillants (malwares) et avec la complicité d'un groupe d'employés de centres d'appels.

Le communiqué du BCIJ relayé à ce propos par l'agence MAP, a ajouté que le démantèlement de ce réseau criminel, intervenu sur la base d'informations précises fournies par les services de la DGST, s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour le renforcement de la coopération sécuritaire internationale de lutte contre le crime organisé transfrontalier et que les procédures d'enquête menée sous la supervision du parquet compétent ont permis l'arrestation de 16 individus dans les villes de Casablanca, Meknès, Khénifra, Oujda, Marrakech et El Hajeb, pour leurs liens présumés avec ce réseau criminel, outre leurs relations avec un réseau s'activant en Espagne, ajoute le communiqué, faisant savoir que toutes les institutions bancaires ciblées ont été déterminées.

Les perquisitions, ajoute la même source, ont permis la saisie de matériels et d'équipements électroniques utilisés dans ces actes criminels ainsi que d'importantes sommes d'argent provenant de ces activités criminelles. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les investigations et recherches se poursuivent pour interpeller d'autres individus qui pourraient être impliqués dans ces actes criminels.

Ces annonces sont intervenues peu de jours après le braquage à la hollywoodienne qui se serait produit vendredi dernier à Ouarzazate.

Ce hold-up aurait été perpétré vers 9h, juste après l'ouverture de l'agence de Barid Bank de la commune de Tarmigte.

Les malfrats qui n'auraient pas hésité à utiliser la violence auraient raflé tout l'argent qui se trouvait dans les caisses, démonté les caméras de surveillance et pris possession des différents enregistrements pour empêcher toute identification par les moyens électroniques mis en place.

Ce braquage dont les réseaux sociaux et médias électroniques ont fait état n'a néanmoins pas encore fait l'objet de communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale confirmant les faits et les montants subtilisés.

Maroc

L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai

L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme a commémoré dans la douleur… Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.