18 Avril 2019

Maroc: Nasser Bourita s'entretient à Moscou avec Serguei Lavrov

Le Royaume veut une solution réaliste à la question du Sahara, déclare le chef de la diplomatie marocaine à l'Agence de presse Sputnik

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, s'est entretenu mardi à Moscou avec le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, en marge du 5ème Forum de coopération arabo-russe.

Lors de cet entretien, les deux parties se sont félicitées de l'excellence des relations bilatérales qui connaissent une évolution positive à la faveur de l'accord du partenariat stratégique approfondi signé par les deux pays lors de la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Moscou, en mars 2016. Les deux ministres ont également abordé les questions régionales d'intérêt commun notamment la situation en Afrique du Nord et dans le monde arabe.

Ils ont convenu à cette occasion de mettre en place un mécanisme régulier de concertation diplomatique entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Cette rencontre intervient dans le cadre de la dynamique que connaissent les relations entre le Maroc et la Russie suite notamment à la visite de travail effectuée par Serguei Lavrov à Rabat, du 24 au 25 janvier, et à l'audience que lui a accordée Sa Majesté le Roi.

L'entretien s'est déroulé en présence notamment du vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov, et de l'ambassadeur du Maroc à Moscou, Abdelkader Lecheheb.

A signaler, par ailleurs, que Nasser Bourita a accordé mardi un entretien à l'Agence de presse russe «Sputnik» au cours duquel il a déclaré que le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara, soulignant que le Royaume n'est pas disposé à tenir compte des positions contraires aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le ministre a appelé toutes les parties à «faire preuve de réalisme et d'une volonté réelle afin de parvenir à une solution à cette question», affirmant que, dès le début, le Maroc qui a adopté une position claire concernant ce processus (rencontres sur le Sahara) veut mettre fin à ce conflit régional qui n'a que trop duré.

Le chef de la diplomatie marocaine a également précisé que le Maroc a présenté son initiative d'autonomie et que si certaines parties campent sur leurs positions obsolètes, le Royaume propose des solutions et définit sa position, mais il n'est pas disposé à poursuivre les discussions sur des questions non pratiques et non consensuelles.

Concernant la dernière table ronde de Genève sur le Sahara marocain, le ministre a souligné qu'elle s'inscrit dans le cadre de cette nouvelle voie, faisant état de progrès qui restent toutefois insuffisants, car «ce qui est nécessaire aujourd'hui est que toutes les parties concernées soient animées d'une volonté réelle afin d'avancer ver

Maroc

L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai

L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme a commémoré dans la douleur… Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.