18 Avril 2019

Ile Maurice: Manifestation à St-Paul - Assirvaden et Sayed-Hossen en cour ce jeudi

Vendetta politique ? C'est en tout cas ce que l'on pense au sein du Parti travailliste avec l'arrestation de Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen hier, mercredi 17 avril. Ces deux membres du Parti travailliste (PTr) ont été arrêtés hier sous une charge provisoire de taking part in an unlawful assembly dans le cadre des manifestations qui se sont tenues à Saint-Paul, la veille, en raison d'un débordement d'eaux usées.

Cinq personnes ont été arrêtées dans la nuit de mardi et quatre autres hier, outre ces deux politiciens, ce qui fait un total de 11 personnes. D'autres arrestations sont à prévoir.

Les neuf habitants de St-Paul ont été relâchés hier après-midi après avoir payé leur caution. Ils sont provisoirement poursuivis sous une charge d'obstruction de la voie publique.

Quant à Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen, ils ont, en fait, été appelés à se présenter au poste de police de Curepipe hier. Ils s'y sont rendus, en compagnie de leurs hommes de loi, dont Mes Shakeel Mohamed, Ritesh Ramful, Yatin Varma et Satish Faugoo, et avec le soutien de plusieurs membres du PTr ainsi que des partisans. Ils ont été interrogés pendant deux heures au sujet de leur présence aux côtés des manifestants avant d'être relâchés sur parole.

Les deux hommes travaillent depuis quelque temps le terrain de la circonscription n°15, La Caverne-Phoenix. À une déclaration à la presse, Parrick Assirvaden devait expliquer qu'il était à St-Paul pour aider les habitants à trouver une solution au problème de débordement d'eaux usées.

Exaspérés, plusieurs habitants de Nehru Lane, St-Paul, avaient manifesté en obstruant la route avec des pneus pour faire entendre leur voix mardi soir. La police a été déployée sur le lieu pour calmer les esprits échauffés.

À chaque grosse averse, s'insurgent des résidents, des eaux usées s'accumulent et inondent la route, les empêchant de l'utiliser. Quelques jours après les récentes grosses pluies qui ont arrosé l'île, la situation a empiré. Mardi soir, suite au passage des véhicules, les eaux usées ont éclaboussé certaines personnes et elles n'ont pu contenir leur colère.

Une des personnes arrêtées explique que la Wastewater Management Autority (WMA) avait demandé un laps de temps pour les réparations. «Les autorités nous ont dit que les réparations se feront après la fête de la Maha Shivaratree. Rien n'a été fait. Vendredi, il y aura une procession pour le Cavadee et les dévots vont prendre cette route. Depuis mardi, la situation a empiré et les eaux usées ne cessent de refouler. Plusieurs habitants ont appelé la WMA, qui nous a fait poireauter. Les gens ont fini par descendre dans la rue», explique cet habitant de Saint-Paul. Ce n'est que très tard dans la nuit que des employés de la WMA sont arrivés à Saint-Paul pour pomper les eaux usées.

Ile Maurice

Droits de bail - Le Conseil privé en faveur des locataires

Le Conseil privé, dans un jugement rendu hier, a tranché le litige opposant Sylvia Bathfield et autres,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.