Afrique: Le Sénégal se dote d'une stratégie d'exportation pour l'industrie numérique

communiqué de presse

Les acteurs publics et privés ont défini un plan d'action pour relever les défis du secteur IT-BPO et accélérer la croissance sur les marchés internationaux

Les leaders de l'industrie numérique, chefs d'entreprises et des représentants du gouvernement et d'organisations d'appui au commerce se sont réunis à Dakar, ce 16 avril dernier, dans le cadre du Salon international des professionnels de l'économie numérique (SIPEN 2019) pour lancer officiellement leur stratégie export pour le secteur des technologies de l'information et de la communication et l'externalisation des processus métiers (IT-BPO) 2019-2023. Ce lancement s'inscrit dans le cadre de l'appui du Centre du commerce international (ITC) au gouvernement du Sénégal.

En moins d'une année, plus d'une centaine d'entreprises et de représentants du secteur public ont défini ensemble les priorités et la feuille de route pour le développement des exportations digitales du Sénégal pour les cinq prochaines années. Sur la base d'un diagnostic sectoriel détaillé, la stratégie fixe des orientations stratégiques claires pour positionner le Sénégal comme leader africain dans le commerce des services numériques. « Cette stratégie, Made in Sénégal, affiche haut et fort les ambitions digitales à l'international en présence de représentants des pays voisins et de pays plus éloignés » déclare Mme Arancha Gonzalez, Directrice Exécutive de l'ITC par message vidéo.

Avec plus de 5 % de son PIB réalisé dans l'industrie numérique, le Sénégal possède le potentiel nécessaire pour devenir le carrefour de l'innovation numérique en Afrique subsaharienne. La cartographie du secteur et l'analyse du potentiel, réalisés sur la base du travail de l'ITC, insiste sur l'importance de doter le pays d'une stratégie opérationnelle à l'export.

70 % des petites et moyennes entreprises (PME) sénégalaises sont spontanément parties à la conquête des marchés de l'Afrique de l'Ouest et au-delà. « Il s'agit d'actions isolées qui méritent d'être accompagnées et soutenues », souligne Antoine Ngom, Président de l'Organisation des professionnels des TIC du Sénégal. « La révolution numérique du Sénégal passe par des leviers majeurs : l'intelligence artificielle, les mégadonnées (big data), le blockchain, la dématérialisation ou encore l'Internet des objets. Autant de marchés sur lesquels la stratégie export vient donner un véritable plan d'actions pour faire gagner en compétitivité tout l'écosystème, secteur privé et public confondus », a-t-il ajouté.

« Nous sommes persuadés que la stratégie est un outil essentiel pour structurer l'appui au secteur et obtenir des résultats concrets : conquérir des nouveaux marchés, faire rayonner l'expertise digitale sénégalaise et créer des emplois à forte valeur ajoutée » a insisté Dr Malick Diop, Directeur Général de l'ASEPEX.

« Le développement de la stratégie a ainsi permis de faire converger les parties prenantes publiques et privées vers une orientation opérationnelle. Ministères de tutelle, associations sectorielles, chefs d'entreprises, organismes de formation et incubateurs de start-ups ont défini ensemble les priorités. Je voudrais saluer l'ensemble des acteurs concernés pour leur forte implication lors des consultations qui dote ainsi le secteur d'une stratégie opérationnelle pour l'exportation de services IT-BPO arrimée à la stratégie Sénégal numérique 2025 et aux objectifs du Plan Sénégal Emergent (PSE) », a déclaré son Excellence Amina Diatta, nouvelle Ministre en charge du commerce et des PME. « Grâce au aux activités du programme NTF IV et la mise en place du comité de pilotage, la stratégie est un catalyseur pour augmenter les exportations des PME sénégalaises » a-t-elle ajouté.

Le développement de la stratégie d'exportations pour le secteur IT-BPO s'inscrit dans le cadre du programme Netherlands Trust Fund (NTF) IV Sénégal - financé par le Ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas - qui vise à soutenir le développement de la filière et des PME sénégalaises à l'international.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ITC

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.