Burkina Faso: Hadj 2019 - Les pèlerins devront débourser 2.132.000 FCFA pour se rendre à la Mecque

L'Arabie Saoudite a renouvelé le quota des 8.143 pèlerins accordés au Burkina Faso à l'issue de plusieurs missions dont la première a été conduite par Siméon Sawadogo, ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale.

En outre, la convention entre l'Arabie Saoudite et le Burkina qui consacre la participation du Burkina au Hadj 2019 a été signée.

Il en est de même que les contrats des différentes prestations relatives au séjour de Mina et d'Arafat, prenant en compte le service de base convenu avec la «Mouassassa» (les tentes, la climatisation et les tapis).

A ces prestations s'ajoute le transport interne signé avec United Office (organisme officiel qui facture les services liés au Hadj) selon le ministre Siméon Sawadogo.

Les agences de voyage chargées de l'organisation pratique du pèlerinage à la Mecque sont celles qui sont sélectionnées depuis 2018 et ce pour deux ans, exception faite de celles qui sont sanctionnées pour non-respect du cahier des charges et celles n'ayant pas renouvelé leurs demandes de participation.

Le ministre Sawadogo ajoute qu'en ce qui concerne le transporteur aérien, la compagnie saoudienne Sky Prime a été retenue pour transporter en vol Charter, le quota de 7000 pèlerins burkinabè à partir de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, avec un «planning de vols intéressants».

Le reste du quota sera utilisé en vol régulier pour ceux désirant effectuer un cours séjour tels certains fonctionnaires et hommes d'affaires.

Au vu de ces acquis, les candidats au Hadj 2019 sont invités à entreprendre dès maintenant toutes les démarches administratives pour l'obtention de leurs documents de voyage dans les lieux de délivrance parce que cette année «nous avons la contrainte de l'établissement du passeport biométrique avec ses réalités de délais de traitement et la présence physique du candidat», a expliqué M. Sawadogo.

A cette contrainte s'ajoute celle de la limite du délai d'inscription qui est fixé au 5 mai 2019. S'agissant du volet santé, les futurs pèlerins sont invités à effectuer les formalités sanitaires, notamment la vaccination qui coûte 13.000 FCFA et la visite médicale à 10.000 FCFA à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Dans ces deux villes, les visites médicales se font à l'Office de santé des travailleurs (OST) et les vaccinations au service d'hygiène de la mairie.

Le coût du Hadj 2019 quant à lui, est de 2.132.000 FCFA, soit une baisse de 153.000 FCFA. Cette baisse selon le ministre, a été possible grâce à la subvention accordée par l'Etat à hauteur de 1.100.000.000 FCFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.